La banque de développement social pour l’Europe

Représentation Permanente de la Pologne auprès du Conseil de l’Europe

Jerzy BAURSKIEn 2021, la CEB célèbre son 65ème anniversaire comme banque multilatérale de développement dotée d’un mandat exclusivement social et comptant pas moins de 42 membres. Quels sont les avantages d’une adhésion à la CEB du point de vue de votre pays ? 

Après plus de 20 ans de coopération entre la Pologne et la Banque de Développement du Conseil de l’Europe, nous pouvons conclure que la Banque a joué un rôle important dans la transformation et la modernisation de notre économie.

La CEB s’est avérée être un partenaire important dans la réussite de la transition de la Pologne, en facilitant le développement durable, en soutenant la création et la préservation d’emplois, en améliorant la compétitivité des PME polonaises, en modernisant les infrastructures publiques urbaines et rurales (par exemple, le système de protection contre les inondations ou la rénovation urbaine), en protégeant l’environnement, ainsi qu’en soutenant le secteur de la santé et la protection de l’environnement naturel et culturel. Cette approche transversale est un modèle qui permet de cibler et de résoudre efficacement les problèmes.

Pouvez-vous nous donner quelques exemples de la coopération entre la CEB et votre pays que vous considérez comme particulièrement significatifs ?

Depuis notre adhésion en 1998, la Banque de Développement du Conseil de l’Europe a contribué au développement de projets cruciaux tels que la modernisation du système de protection contre les inondations du fleuve Odra ou la participation aux projets de rénovation urbaine à Łódź. Un portefeuille de projets bien structuré et des secteurs d’intervention clairement définis permettent aux projets cofinancés par la Banque d’obtenir des résultats plus significatifs. Les actions de la CEB ciblent des domaines ambitieux et contribuent à obtenir des résultats tangibles pour nos citoyens et nos entreprises. Ce qui en ressort, c’est l’impact social visible des investissements de la Banque.

Un exemple très intéressant est un récent prêt-projet consacré à la création et à la préservation d’emplois avec une entreprise polonaise EFL (Europejski Fundusz Leasingowy). En aidant le secteur des PME, qui est la pierre angulaire de l’économie polonaise et européenne, la Pologne, avec l’aide de la CEB, peut atteindre des objectifs multiples, à savoir maintenir les emplois créés, stimuler l’économie et soutenir l’investissement afin de préparer le secteur des PME à relever les nouveaux défis du changement climatique ou de la numérisation.

Nous attendons également avec impatience la réalisation d’un nouveau projet dans le secteur d’intervention “Éducation et formation professionnelle”, correspondant au prêt de la CEB en faveur de SGH - l’École d’économie de Varsovie, qui est destiné à la modernisation de son campus avec la construction d’équipements modernes pour l’enseignement et la recherche - “le Pôle d’innovation de SGH”.

En se projetant dans l’avenir, comment la CEB pourrait-elle aider au mieux votre pays à promouvoir la cohésion sociale et un développement durable qui ne laisse personne de côté ?

Il est important de repérer et de valoriser les boucles de rétroaction positives. En encourageant les investissements dans des solutions respectueuses du climat ou dans le secteur numérique, nous contribuons non seulement à développer la technologie, mais aussi à accroître la croissance économique, ce qui se traduit à son tour par la création d’emplois et une plus grande cohésion sociale.

Le soutien de la CEB à ses pays membres pour atténuer les effets de la pandémie de coronavirus reste une priorité.

La Pologne souhaite continuer à bénéficier des opérations de prêt de la CEB. Nous serions intéressés de voir une évolution progressive des opérations de la CEB en Pologne du soutien aux autorités locales vers le renforcement du secteur privé du pays.

Pays concernés