La CEB peut accorder des prêts à chacun de ses États membres, dans le respect de son mandat. La Banque peut également recevoir des contributions volontaires de ses membres, par le biais de comptes fiduciaires. 

Un pays membre peut à la fois être un donateur et un emprunteur.

Au titre de la solidarité entre ses États membres, la CEB dispense un appui plus marqué à 22 "pays cibles" d’Europe centrale, orientale et du Sud-Est : Albanie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Chypre, Croatie, Estonie, Géorgie, Hongrie, Kosovo, "l’ex-République yougoslave de Macédoine", Lettonie, Lituanie, Malte, Moldova (République de), Monténégro, Pologne, République slovaque, République tchèque, Roumanie, Serbie, Slovénie et Turquie.