La banque du développement social en Europe

Actualités

Résultats en 2017

31 janvier 2018

En 2017, première année de son ambitieux Plan de développement 2017-2019, la Banque de Développement du Conseil de l'Europe (CEB) a réalisé et même dépassé ses objectifs d’activité. La performance financière solide de la CEB lui a permis de poursuivre son mandat social en Europe.

Le résultat net non-audité de la CEB pour l’année 2017 ressort à € 112,0 millions contre € 104,9 millions en 2016 (+6,8%), en raison principalement de la variation positive de l’évaluation des instruments financiers à hauteur de € 8,5 millions (effets de volatilité IFRS). Hors effets de volatilité IFRS, les revenus nets de base (core earnings) restent globalement stables pour s’établir à € 109,6 millions en 2017, comparé à € 111,0 million en 2016 (-1,3%).

Après affectation du résultat, les capitaux propres sont passés de € 2,8 milliards en 2016 à € 3,0 milliards en 2017, ce qui représente une augmentation de 5,5%.

En 2017, les activités de la CEB ont atteint des niveaux record. 41 nouveaux projets ont été approuvés pour un montant total de € 3,9 milliards, soit une augmentation significative de 13% par rapport à 2016 (€ 3,5 milliards pour 35 projets). Le stock de projets a connu une forte croissance et ressort à € 7,0 milliards ou +23,5% en 2017 (2016 : € 5,7 milliards). Les prêts décaissés se sont élevés à € 2,3 milliards, soit une augmentation de 13%, comparé à € 2,0 milliards en 2016. L’encours des prêts de € 13,8 milliards, contre € 13,7 milliards en 2016, reste globalement stable (+0,6%).

Les partenariats, au travers des activités fiduciaires, constituent l’une des priorités de la Banque. En 2017, le Programme régional de logement ainsi que le Fonds pour les migrants et les réfugiés ont enregistré de nouvelles contributions, attestant ainsi du soutien solide des donateurs. Par ailleurs, deux nouveaux comptes fiduciaires ont été créés récemment : le Compte slovaque pour la croissance inclusive (SIGA), dont l’objectif est d’améliorer la croissance sociale inclusive à travers l’Europe, ainsi que le Compte pour les Réfugiés en Turquie (TRA) qui, en coopération avec l’Union européenne, finance la construction d’un hôpital public afin d’assister la Turquie à faire face aux défis liés à l’afflux des migrants et réfugiés.

La CEB compte également atteindre ces excellents niveaux de performance en 2018, tels que reflétés dans les objectifs de son Plan de développement 2017-2019.

Chiffres clés provisoires 2017

Fondée en 1956, la CEB (Banque de Développement du Conseil de l'Europe) compte 41 États membres, dont 22 pays d'Europe centrale, orientale et du Sud-Est formant les pays cibles de la Banque. En tant qu'instrument majeur de la politique de solidarité en Europe, la Banque finance des projets sociaux en mettant à leur disposition des ressources levées dans des conditions reflétant la qualité de sa notation (Aa1 auprès de Moody's, perspective stable, AA+ auprès de Standard & Poor's, perspective positive et AA+ auprès de Fitch Ratings, perspective stable). Elle accorde des prêts à ses États membres, à des établissements financiers et à des autorités locales pour le financement de projets dans le secteur social, conformément à son Statut.