Actualités

La CEB approuve 976 millions d’euros de nouveaux prêts axés sur des investissements respectueux de l’environnement ayant un fort impact social

30 septembre 2022

PARIS - La Banque de Développement du Conseil de l’Europe (CEB) a approuvé aujourd’hui huit nouveaux prêts totalisant 976 millions d’euros afin de faire face aux conséquences des catastrophes naturelles, améliorer les conditions de vie dans les zones rurales et urbaines, contribuer au verdissement des services publics et soutenir les micros, petites et moyennes entreprises (TPE-PME) en Europe.

“Les prêts approuvés reflètent les nombreux domaines dans lesquels la Banque intervient activement pour aider ses États membres obtenir le meilleur impact social possible”, a déclaré le Gouverneur de la CEB, Carlo Monticelli. “Nous sommes particulièrement fiers que la majorité de ces prêts financent des projets d’investissements respectueux de l’environnement, soulignant ainsi l’engagement de la CEB à aligner ses activités de prêt sur les objectifs de l’Accord de Paris et à aborder les questions liées au climat à travers un prisme social.”

Deux projets représentant plus de la moitié du volume total des prêts approuvés par la CEB sont consacrés à la gestion des conséquences matérielles et sociales des catastrophes naturelles et écologiques, ainsi qu’à la préparation aux catastrophes naturelles à venir.

Un prêt supplémentaire de 350 millions d’euros à la Cassa Depositi e Prestiti en Italie permettra de soutenir les efforts de reconstruction à la suite des tremblements de terre qui ont frappé le centre de l’Italie en 2016 et 2017. Le prêt initial de la CEB approuvé en 2017 a permis une économie de 32 millions d’euros sur le budget de l’État italien. Près de 6 000 bâtiments ont été reconstruits et plus de 14 000 familles ont pu regagner leur domicile. Dans ce contexte, le nouveau prêt de la CEB permettra de continuer à financer de manière rentable la réinstallation des communautés sinistrées, pour la plupart situées dans des zones éloignées et isolées.

Un prêt de 200 millions d’euros à Ilbank - la banque municipale de développement et d’investissement de Türkiye - vise à renforcer la capacité des communautés touchées par les incendies de forêt ou exposées à un risque élevé à mieux réagir aux risques naturels. Le prêt contribuera à améliorer la capacité des municipalités à mettre en œuvre des projets de gestion des risques de catastrophe et d’adaptation au climat grâce à une assistance technique. Il contribuera également à sensibiliser les populations à la prévention des incendies et à la nécessité de se mobiliser rapidement en cas d’alerte. On estime qu’environ 20 millions d’habitants bénéficieront du prêt de la CEB.

Trois projets sont consacrés à l’amélioration des conditions de vie dans les zones urbaines et rurales, avec un accent particulier sur les investissements respectueux de l’environnement.

En Allemagne, un prêt de 100 millions d’euros à Stuttgarter Straßenbahnen (SSB), la société de transport public de Stuttgart, vise à développer et à moderniser les transports publics sur rail et à contribuer à l’amélioration des conditions de vie dans la région. Avec l’augmentation du prix de l’énergie, des transports publics abordables sont devenus plus indispensables que jamais pour les usagers économiquement vulnérables qui vivent majoritairement à la périphérie des grandes villes en raison du prix élevé des loyers dans les centres-villes, et sont donc dépendants des transports publics. Le succès de la SSB dans sa transition vers des transports publics écologiques et l’accent mis par le projet sur l’atténuation du changement climatique font de ce prêt un exemple probant de la manière dont la CEB travaille sur le lien entre le social et le climat.

Un prêt de 16 millions d’euros supplémentaires accordé à Kaunas Bus Company (Kauno Autobusai) en Lituanie permettra de poursuivre les investissements dans le renouvellement de sa flotte grâce à l’achat de 64 nouveaux bus. Ce prêt vient compléter un premier prêt de 21,5 millions d’euros approuvé en 2020. Il vise à améliorer la qualité des services de transport public pour les habitants de la région de Kaunas en offrant plus de rapidité, de sécurité et de confort. Dans le même temps, le projet mettra l’accent sur une flotte respectueuse de l’environnement, réduisant ainsi la consommation moyenne de carburant et les émissions de gaz à effet de serre.

Un prêt de 70 millions d’euros à la municipalité de Barcelone, en Espagne, vise à favoriser le développement durable, la croissance inclusive et l’amélioration du bien-être des 1,6 million de résidents de la ville. Il financera en partie le plan d’action 2022-2024 de Barcelone, notamment des investissements dans les droits sociaux, l’urgence climatique et la planification urbaine. Ce projet fait suite au prêt de 100 millions d’euros approuvé en 2018. Outre les résidents de Barcelone, plus de 9 millions de touristes qui visitent la ville chaque année bénéficieront d’infrastructures publiques modernisées et d’un environnement plus propre.

Enfin, trois projets visent à améliorer les infrastructures et les services publics, ainsi qu’à soutenir les petites entreprises.

Un prêt de 100 millions d’euros à la République de Lituanie servira à financer en partie le programme d’investissement de l’État lituanien, en mettant l’accent sur les secteurs de l’éducation, de la santé, de la culture et des sports. La Banque a déjà approuvé trois prêts totalisant 330 millions d’euros pour financer le programme d’investissement de l’État lituanien et soutenir les efforts continus du pays pour améliorer les infrastructures publiques. Les bénéficiaires directs du prêt seront des entités publiques et régionales, ainsi que des municipalités. Une grande partie de la population lituanienne bénéficiera de services publics bien équipés, accessibles et modernisés.

Un prêt supplémentaire de 80 millions d’euros à la ville de Malmö en Suède financera une partie des dépenses budgétaires 2020-2022 de la ville dédiées à la modernisation, la rénovation et la construction d’établissements scolaires. Le précédent prêt de la CEB consacré aux investissements dans ce secteur à Malmö s’élevait à 160 millions d’euros. Toutes les nouvelles installations scolaires devraient être réalisées conformément aux normes de construction et de performance énergétique en vigueur. Les bénéficiaires finaux seront les élèves des écoles obligatoires, y compris les enfants nés à l’étranger et les réfugiés d’Ukraine en âge d’être scolarisés.

En République tchèque, le prêt de 60 millions d’euros accordé par la CEB à la Czechoslovak Commercial Bank (Československá obchodní banka CSOB CZ) permettra de financer à long terme la revitalisation et la modernisation des infrastructures publiques. Le prêt sera également utilisé afin de cofinancer des projets financés par les Fonds européens structurels et d’investissement ou par Facilité pour la reprise et la résilience de l’Union européenne. En outre, le prêt de la CEB soutiendra des TPE-PME en financement leurs fonds de roulement et de prêts à l’investissement, améliorant ainsi la compétitivité et l’emploi dans toute la République tchèque. La CSOB CZ accordera la priorité au financement des TPE-PME dans des domaines tels que l’économie verte, l’innovation, la recherche et le développement.Infographic loans approved September 2022

Fondée en 1956, la CEB (Banque de Développement du Conseil de l'Europe) compte 42 États membres, dont 22 pays d'Europe centrale, orientale et du Sud-Est formant les pays cibles de la Banque. En tant qu'instrument majeur de la politique de solidarité en Europe, la Banque finance des projets sociaux en mettant à leur disposition des ressources levées dans des conditions reflétant la qualité de sa notation (Aa1 auprès de Moody's, perspective stable, AAA auprès de Standard & Poor's, perspective stable, AA+ auprès de Fitch Ratings, perspective positive et AAA* auprès de Scope Ratings, perspective stable). Elle accorde des prêts à ses États membres, à des établissements financiers et à des autorités locales pour le financement de projets dans le secteur social, conformément à son Statut.
*non-sollicité