Actualités

La CEB approuve 2,6 millions d’euros supplémentaires pour apporter une aide d’urgence aux réfugiés d’Ukraine

22 mars 2022

PARIS - Dans le cadre de ses mesures de réponse immédiate à la guerre en Ukraine, la Banque de Développement du Conseil de l’Europe (CEB) a approuvé cinq dons supplémentaires pour un montant de près de 2,6 millions d’euros afin d’aider ses États membres à faire face au déplacement massif de personnes en provenance d’Ukraine.

Les fonds proviennent du Fonds pour les migrants et les réfugiés (MRF) de la CEB et sont octroyés aux agences nationales de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) en Hongrie, en République de Moldova, en Pologne, en Roumanie et en République slovaque - des pays membres de la CEB qui enregistrent un afflux important de réfugiés en provenance d’Ukraine.

Selon l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, plus de 3 millions de personnes ont fui l’Ukraine vers des pays voisins depuis le 24 février 2022. Ce chiffre augmente chaque jour et les États membres de la CEB concernés pourraient ne pas avoir la capacité de répondre aux besoins des Ukrainiens déplacés à grande échelle. En prévision, le Conseil d’administration de la CEB a approuvé la réalimentation du MRF à hauteur de €5 millions.

“Nous sommes en contact régulier avec nos pays membres limitrophes de l’Ukraine pour définir et mettre en œuvre rapidement des mesures de soutien concrètes,” a indiqué le Gouverneur de la CEB Carlo Monticelli. “Conformément à notre mandat et à notre expertise de longue date dans le domaine des déplacements de populations, nous concentrerons nos efforts là où nous pouvons le mieux agir.” 

Grâce à sa longue expérience et aux résultats obtenus par le MRF depuis 2015, la CEB a pu identifier rapidement les besoins sur le terrain en tirant parti de ses liens solides avec les autorités publiques et ses partenaires, tels que l’OIM et les acteurs locaux.

Les dons approuvés financeront la fourniture d’une aide d’urgence aux personnes déplacées, à savoir de la nourriture, un soutien médical et des vêtements, le recensement, une aide et des conseils juridiques, des moyens de transport et d’hébergement. Afin d’empêcher tout risque d’exploitation des personnes déplacées, les dons permettront de financer la collecte et l’analyse systématiques des données relatives aux flux migratoires par l’OIM, et de garantir aux ressortissants de pays tiers la possibilité de rentrer chez eux en toute sécurité. La Banque a par ailleurs octroyé 150 000 euros à l’OIM Slovaquie afin de venir en aide aux personnes déplacées en provenance d’Ukraine.

La CEB est prête à réapprovisionner davantage le Fonds pour les migrants et les réfugiés si la situation humanitaire en Ukraine et dans la région se détériore et menace de rendre insuffisante la capacité de nos pays à faire face à la crise.

---
Le Fonds pour les migrants et les réfugiés (MRF) est un fonds fiduciaire créé par la CEB en 2015 afin d’aider ses États membres à accueillir les migrants et les réfugiés qui arrivent sur leur territoire. Le MRF a reçu des contributions de 22 États membres de la CEB, ainsi que de la CEB et de la Banque européenne d’investissement (BEI). Parmi les États membres de la CEB, les plus gros contributeurs sont l’Allemagne, la France et l’Italie. Depuis sa création, la CEB a approuvé 28 millions d’euros de dons du MRF en faveur de 30 projets.

Fondée en 1956, la CEB (Banque de Développement du Conseil de l'Europe) compte 42 États membres, dont 22 pays d'Europe centrale, orientale et du Sud-Est formant les pays cibles de la Banque. En tant qu'instrument majeur de la politique de solidarité en Europe, la Banque finance des projets sociaux en mettant à leur disposition des ressources levées dans des conditions reflétant la qualité de sa notation (Aa1 auprès de Moody's, perspective stable, AAA auprès de Standard & Poor's, perspective stable, AA+ auprès de Fitch Ratings, perspective positive et AAA* auprès de Scope Ratings, perspective stable). Elle accorde des prêts à ses États membres, à des établissements financiers et à des autorités locales pour le financement de projets dans le secteur social, conformément à son Statut.
*non-sollicité

Secteur associé
Liens associés