La banque de développement social pour l’Europe

Actualités

La CEB approuve des prêts liés au COVID-19

17 avril 2020

PARIS - La Banque de Développement du Conseil de l’Europe (CEB) a approuvé par le biais d’une procédure accélérée sept projets en réponse à la pandémie de COVID-19, pour un montant cumulé de près de € 1,7 milliard. Ces financements couvriront l’augmentation des besoins dans le secteur de la santé, notamment en matière d’équipements et d’expertise médicaux, ainsi que la création et le maintien d’emplois. Depuis que la pandémie s’est déclarée, la CEB a mis en place une procédure accélérée d’approbation des prêts afin de pouvoir réagir au plus vite à cette crise et de répondre rapidement et efficacement aux besoins de ses pays membres. La plupart des prêts sont accordés dans le cadre de la Facilité de financement du secteur public de la Banque, qui permet une utilisation souple des financements.

Espagne : prêt de 200 millions d’euros à la Comunidad Autónoma de Madrid afin de soutenir les efforts de Madrid pour fournir des soins médicaux aux personnes touchées par le COVID-19. Les fonds financeront principalement des produits médicaux et pharmaceutiques et bénéficieront aux 6,7 millions d’habitants de la ville, dont plus de 1,2 million de plus de 65 ans ainsi que les personnes les plus vulnérables au virus.

Espagne : prêt de 300 millions d’euros à Instituto de Crédito Oficial (ICO) pour soutenir les efforts du gouvernement espagnol visant à atténuer l’impact économique du confinement lié au COVID-19 sur les TPE-PME. Les fonds permettront à ICO d’apporter un soutien financier aux TPE-PME, qui n’ont actuellement qu’un accès limité ou inexistant au financement privé et sont soumises à une pression financière du fait de ce confinement.

Hongrie : facilité de financement du secteur public de 175 millions d’euros en faveur du gouvernement hongrois pour soutenir les services médicaux et financer en partie les dépenses extraordinaires liées à la crise du COVID-19, au bénéfice des 10 millions d’habitants du pays.

Italie : facilité de financement du secteur public de 300 millions d’euros pour le pays afin de soutenir ses efforts dans la gestion de la pandémie de COVID-19 et d’assurer la santé et la sécurité de toute la population, en particulier celle directement touchée par cette pandémie.

Lituanie : prêt de 100 millions d’euros au gouvernement lituanien pour soutenir la mise en œuvre de mesures prises en urgence afin que le réseau de santé et les institutions publiques puissent relever les défis posés par le COVID-19 et faire face à ses conséquences économiques. La facilité de financement public bénéficiera à un large éventail de populations, et plus particulièrement au personnel médical, au personnel des secteurs affectés par le COVID-19 et aux personnes nécessitant un traitement.

République slovaque : facilité de financement du secteur public de 300 millions d’euros en faveur du gouvernement slovaque, destinée à soutenir ses efforts pour atténuer la propagation et les conséquences liées au COVID-19, garantir la disponibilité des services médicaux à tous les citoyens, atténuer l’impact économique de la crise sur les TPE-PME et assurer la continuité des services publics essentiels tout au long de la crise provoquée par le COVID-19. Le financement fourni par la CEB bénéficiera aux 5,5 millions d’habitants du pays.

République tchèque : facilité de financement du secteur public de 300 millions d’euros en faveur du gouvernement tchèque pour aider à atténuer la propagation et les conséquences du COVID-19 en assurant la disponibilité de matériel médical et d’équipements de protection, en particulier pour les personnes qui sont en première ligne pour lutter contre la pandémie. Les fonds bénéficieront aux plus de 10 millions d’habitants du pays.

Fondée en 1956, la CEB (Banque de Développement du Conseil de l'Europe) compte 41 États membres, dont 22 pays d'Europe centrale, orientale et du Sud-Est formant les pays cibles de la Banque. En tant qu'instrument majeur de la politique de solidarité en Europe, la Banque finance des projets sociaux en mettant à leur disposition des ressources levées dans des conditions reflétant la qualité de sa notation (AA+ auprès de Fitch Ratings, perspective positive, AAA auprès de Standard & Poor's, perspective stable et Aa1 auprès de Moody's, perspective stable). Elle accorde des prêts à ses États membres, à des établissements financiers et à des autorités locales pour le financement de projets dans le secteur social, conformément à son Statut.