La banque du développement social en Europe

Actualités

La CEB approuve le financement de nouveaux projets sociaux

28 septembre 2018

PARIS - Lors de sa session tenue ce jour, le Conseil d’administration de la Banque de Développement du Conseil de l’Europe (CEB) a approuvé 9 nouveaux prêts pour un montant total proche de 600 millions d’euros.

Allemagne :
- prêt de 50 millions d’euros à Thüringer Aufbaubank (TAB) afin de promouvoir le développement social dans le Land de Thuringe. Le prêt de la CEB servira au financement d’un programme de modernisation urbaine et rurale, à des projets ayant pour but d’améliorer l’efficacité énergétique, dont l’installation d’éclairage public à LED, et à l’octroi de fonds à des TPE-PME.
- prêt de 200 millions d’euros à NRW Bank a été approuvé pour soutenir des investissements sociaux dans le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. La CEB financera la rénovation, la modernisation et l’extension d’infrastructures scolaires publiques. Un grand nombre d’élèves et d’enseignants bénéficieront de ce programme.

Bosnie-Herzégovine : prêt de 2 millions d’euros à MI-BOSPO Microcredit Foundation destiné à aider de très petites entreprises à financer leurs investissements productifs. MI-BOSPO travaille principalement avec de très petites ou petites entreprises appartenant à des femmes n’ayant souvent aucun revenu fixe. Le prêt accordé par la CEB permettra de renforcer leur inclusion économique et d’améliorer leurs conditions de vie. Une partie des fonds bénéficiera également à des ménages et des exploitants agricoles à faible revenus.

Croatie : prêt de 50 millions d’euros à la banque croate pour la reconstruction et le développement (HBOR) pour financer des infrastructures clés de l’hôpital-clinique de Rijeka (KBCRi), l’un des cinq centres hospitaliers cliniques du pays. La CEB financera la deuxième phase de construction d’un hôpital mère-enfant ainsi que des infrastructures techniques communes.

Finlande : prêt de 50 millions d’euros à la Ville de Kuopio, l’une des dix plus grandes villes du pays, dont la population a augmenté considérablement ces dernières années. Les fonds de la CEB financeront la construction de nouveaux bâtiments municipaux, ainsi que la rénovation et l’extension d’installations existantes. Ils devraient bénéficier à l’ensemble de la communauté de Kuopio.

France : prêt de 42 millions d’euros au Centre européen de recherche et de développement en hadronthérapie (Cyclhad) pour financer en Normandie un programme de création d’un centre de recherche et de traitement par hadronthérapie, une nouvelle forme de radiothérapie qui traite un grand nombre de cancers inopérables. Le programme implique la conception, la fabrication et la mise au point du Système de Recherche et de Traitement en Hadronthérapie, qui sera exploité par Cyclhad.

Pologne :
- prêt de 120 millions d’euros à BZ WBK Leasing pour financer des projets d’investissements de très petites, petites et moyennes entreprises (TPE-PME) polonaises. Le prêt renforcera la compétitivité de ces entreprises et contribuera à la création et au maintien d’emplois permanents et saisonniers.
- prêt de 43 millions d’euros à la Région des Basses-Carpates permettra de financer des investissements sociaux dans le transport public et la santé, y compris un centre régional d’oncologie dans la ville de Tarnobrzeg. Les fonds de la CEB contribueront à améliorer les infrastructures publiques de la région et la qualité de vie de la population locale.
- prêt de 37 millions d’euros à la Région de Poméranie financera des investissements visant l’amélioration des infrastructures publiques, notamment du réseau routier et des installations de santé. Le prêt accordé par la CEB bénéficiera aux 2,3 millions d’habitants de la région et stimulera le développement tout en réduisant les disparités socioéconomiques.

Fondée en 1956, la CEB (Banque de Développement du Conseil de l'Europe) compte 41 États membres, dont 22 pays d'Europe centrale, orientale et du Sud-Est formant les pays cibles de la Banque. En tant qu'instrument majeur de la politique de solidarité en Europe, la Banque finance des projets sociaux en mettant à leur disposition des ressources levées dans des conditions reflétant la qualité de sa notation (Aa1 auprès de Moody's, perspective stable, AA+ auprès de Standard & Poor's, perspective positive et AA+ auprès de Fitch Ratings, perspective stable). Elle accorde des prêts à ses États membres, à des établissements financiers et à des autorités locales pour le financement de projets dans le secteur social, conformément à son Statut.