Actualités

La CEB approuve de nouveaux prêts pour atténuer l’impact du COVID-19 et soutenir une croissance durable

3 juillet 2020

PARIS - Le Conseil d’administration de la Banque de Développement du Conseil de l’Europe (CEB) a approuvé, par procédure écrite, six nouveaux prêts pour un montant total de 326,5 millions d’euros. Ces financements aideront les pays membres à atténuer les conséquences du COVID-19, à préserver et à créer des emplois, ainsi qu’à investir dans des solutions de transport durable et dans l’éducation pour tous.

Italie : Prêt-projet de 75 millions d’euros à Ente Ospedaliero Ospedali Galliera pour la construction d’un nouvel hôpital conforme aux normes européennes les plus élevées en matière d’accessibilité et de services. Les bénéficiaires finaux visés sont notamment la population de la Région de Ligurie, où la proportion de personnes âgées est élevée.

Lituanie : Facilité de Financement du secteur Public* de 100 millions d’euros au Gouvernement lituanien pour faire face à la crise actuelle en soutenant les dépenses budgétaires liées au COVID-19 en matière de soins de santé d’urgence et de services publics essentiels. Toutes sortes de personnes en bénéficieront, dont plus particulièrement les employés, le personnel médical, les familles et les ménages, les personnes nécessitant un traitement, le personnel travaillant dans les secteurs concernés par le COVID-19, etc. En outre, une Facilité de Financement du secteur Public de 21,5 millions d’euros à Kauno Autobusai permettra de financer la modernisation des transports publics de la municipalité de Kaunas. L’objectif principal est d’améliorer la qualité et la durabilité environnementale des transports publics en cofinançant le renouvellement de la flotte de bus. Les bénéficiaires finaux du projet seront les utilisateurs actuels et futurs du système de transport public de Kaunas.

Saint-Marin : Prêt de 10 millions d’euros au Gouvernement pour soutenir les efforts du pays dans la gestion de la crise sanitaire du COVID-19 en cofinançant les dépenses médicales engagées par l’hôpital public. Plus particulièrement, la capacité hospitalière de Saint-Marin augmentera pour atteindre 20 lits en unité de soins intensifs et 70 lits dédiés aux patients atteints par le coronavirus, tandis que la fourniture de produits médicaux, tels que les tests de diagnostic, permettra de contenir une autre épidémie potentielle de coronavirus. Les bénéficiaires finaux seront les citoyens de Saint-Marin.

Serbie : 20 millions d’euros de financement supplémentaire en faveur de ProCredit Bank Serbia pour soutenir les micros, petites et moyennes entreprises (TPE-PME) dans tout le pays, en particulier celles touchées par la pandémie de COVID-19. Le prêt de la CEB contribuera à la préservation des emplois existants et à la création de nouveaux emplois, permanents et saisonniers. À plus long terme, ces investissements devraient contribuer à la reprise économique durable de la Serbie.

Suède : Facilité de financement du secteur public de 100 millions d’euros à la ville d’Uppsala pour financer partiellement la construction de nouveaux bâtiments scolaires ainsi que la réhabilitation, la rénovation ou l’extension d’installations existantes. Les investissements se traduiront par la création de 4 100 places dans les établissements préscolaires et primaires d’ici l’année scolaire 2022-2023 et permettront ainsi à la ville de mieux répondre à une augmentation de la population globale d’environ 125 000 habitants au cours des trois prochaines décennies. En outre, toutes les infrastructures nouvelles et rénovées seront performantes sur le plan énergétique et conçues de manière à mieux répondre au changement climatique. Les bénéficiaires finaux de ce projet seront les enfants fréquentant les écoles maternelles, primaires et secondaires ainsi que la collectivité dans son ensemble.
* La “Facilité de financement du secteur public” est un instrument de prêt conçu par la CEB dans le but de permettre l’octroi de financements flexibles dans les secteurs d’action de la CEB, exclusivement destiné aux programmes d’investissement des États membres de la Banque ou de leurs entités publiques essentiellement financées sur leurs budgets, à un niveau sous-optimal. La PFF vise à préserver la viabilité des investissements sociaux face à une insuffisance budgétaire dans la durée.

Fondée en 1956, la CEB (Banque de Développement du Conseil de l'Europe) compte 42 États membres, dont 22 pays d'Europe centrale, orientale et du Sud-Est formant les pays cibles de la Banque. En tant qu'instrument majeur de la politique de solidarité en Europe, la Banque finance des projets sociaux en mettant à leur disposition des ressources levées dans des conditions reflétant la qualité de sa notation (AA+ auprès de Fitch Ratings, perspective positive, AAA auprès de Standard & Poor's, perspective stable et Aa1 auprès de Moody's, perspective stable). Elle accorde des prêts à ses États membres, à des établissements financiers et à des autorités locales pour le financement de projets dans le secteur social, conformément à son Statut.