Actualités

La CEB finance des projets d’investissements sociaux en Seine-Saint-Denis

25 novembre 2015

Ligero and Troussel.jpgPARIS – La Banque de Développement du Conseil de l'Europe (CEB) et le département de la Seine-Saint-Denis ont signé ce jour un accord de prêt d'un montant de 200 millions d'euros pour des investissements pluriannuels en faveur de l'éducation. Ce prêt est le premier que la CEB conclut en direct avec une collectivité locale française.

58% de la population du département a moins de 40 ans, mais 30% des jeunes ne possèdent aucune qualification et le taux de chômage y est bien plus élevé que la moyenne nationale.  

La Seine-Saint-Denis s’attaque au défi de l’éducation au moyen d’un ambitieux programme pluriannuel d’investissements pour la rénovation et la modernisation des collèges (élèves âgés de 11 à 15 ans).  

L’aide financière de la CEB permettra notamment au département de construire 11 nouveaux collèges d’ici à 2020, afin de faire face à la croissance démographique, et d’assurer ainsi l’instruction et la formation des jeunes.  

L’accord de prêt a été signé par le Vice-Gouverneur Stratégie de Développement Social de la CEB, Apolonio Ruiz-Ligero, et par Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis.

Fondée en 1956, la CEB (Banque de Développement du Conseil de l'Europe) compte 41 États membres, dont 22 pays d'Europe centrale, orientale et du Sud-Est formant les pays cibles de la Banque. En tant qu'instrument majeur de la politique de solidarité en Europe, la Banque finance des projets sociaux en mettant à leur disposition des ressources levées dans des conditions reflétant la qualité de sa notation (Aa1 auprès de Moody's, perspective stable, AA+ auprès de Standard & Poor's, perspective stable et AA+ auprès de Fitch Ratings, perspective stable). Elle accorde des prêts à ses États membres, à des établissements financiers et à des autorités locales pour le financement de projets dans le secteur social, conformément à son Statut.