La banque du développement social en Europe

Actualités

La CEB accorde € 177 millions d’euros en faveur d’investissements dans le système pénitentiaire roumain

19 novembre 2018

PARIS - La Banque de Développement du Conseil de l’Europe (CEB) a approuvé un prêt de € 177 millions en faveur du Gouvernement roumain pour la construction de nouveaux établissements pénitentiaires. L’objectif est de renforcer le système carcéral du pays et améliorer les conditions de détention.

Le système pénitentiaire roumain compte actuellement 44 établissements pour un peu plus de 22 000 détenus. Une pénurie de personnel s'ajoute à cette insuffisante capacité carcérale, d’où une modernisation rendue nécessaire. Le Gouvernement roumain a alors déployé une stratégie pour la période 2018-2024 comprenant des mesures destinées à réduire la surpopulation carcérale et à améliorer les conditions de détention. 

Le prêt octroyé par la CEB contribuera en grande partie à la réalisation des projets du Gouvernement visant à améliorer la qualité et la capacité de ses établissements pénitentiaires. Plus précisément, ces fonds serviront à la construction d’un établissement pénitentiaire de haute sécurité à Berceni devant accueillir 1 000 détenus, et d’un second à Unguriu avec une capacité de 900 places. Par ailleurs, la CEB apportera son concours à la construction de bâtiments réservés au personnel pénitentiaire, notamment pour la formation et le perfectionnement professionnel, dans les villes de Pantelimon et de Rodbav. La conception et le fonctionnement de ces établissements pénitentiaires seront conformes aux Règles pénitentiaires européennes (RPE). 

Outre le fait d'améliorer le quotidien des détenus et du personnel en offrant de nouvelles installations modernes, le projet contribuera à améliorer l'ensemble du système carcéral roumain et ses infrastructures, réduisant ainsi la surpopulation et garantissant que les établissements respectent les meilleures pratiques et normes internationales. 

Le Gouverneur de la CEB, M.  Rolf Wenzel, s'est dit satisfait de l'approbation de ce projet et a déclaré : “La CEB et la Roumanie entretiennent d'excellentes relations au travers de divers domaines sociaux. Je me réjouis que ce prêt important puisse contribuer à la réalisation des projets du Gouvernement roumain pour moderniser les établissements pénitentiaires du pays et s'assurer de leur conformité aux normes internationales. Un système judiciaire solide et un système pénitentiaire efficace sont essentiels pour faire respecter l’état de droit, l’une des valeurs fondamentales du Conseil de l’Europe et de la CEB.” 

La Roumanie, qui a rejoint la CEB en 1996, a bénéficié de prêts pour le financement de 33 projets totalisant € 1,9 milliard. Les opérations financées par la CEB couvrent différents domaines dont la restauration d’édifices historiques et culturels notables comme le Palais-Royal de Bucarest, l’Opéra national de Roumanie, le Palais de la Culture à Iasi, ou encore la Bibliothèque nationale. Plus récemment, la CEB a approuvé des prêts destinés à financer les activités de l’ONG Roma Education Fund Romania,  soutenir les micros, petites et moyennes entreprises du pays par l’intermédiaire de Raiffeisen Leasing Romania, et financer un programme de logements sociaux pour permettre à plus de 10 000 jeunes d'accéder à des logements abordables grâce à la construction et à la rénovation d'habitations.

Fondée en 1956, la CEB (Banque de Développement du Conseil de l'Europe) compte 41 États membres, dont 22 pays d'Europe centrale, orientale et du Sud-Est formant les pays cibles de la Banque. En tant qu'instrument majeur de la politique de solidarité en Europe, la Banque finance des projets sociaux en mettant à leur disposition des ressources levées dans des conditions reflétant la qualité de sa notation (Aa1 auprès de Moody's, perspective stable, AA+ auprès de Standard & Poor's, perspective positive et AA+ auprès de Fitch Ratings, perspective stable). Elle accorde des prêts à ses États membres, à des établissements financiers et à des autorités locales pour le financement de projets dans le secteur social, conformément à son Statut.

Pays concerné