La banque du développement social en Europe

Actualités

Amélioration de la notation extra-financière de la CEB et confirmation de son statut “Prime”

20 novembre 2018

Paris - La Banque de Développement du Conseil de l’Europe (CEB) a vu récemment sa notation relevée d’un cran à ‘B-‘, soit l’une des plus élevées pour une banque de développement, à l’issue d’une évaluation complète de ses performances en matière de responsabilité sociale d’entreprise. L’évaluation a été réalisée par ISS-oekom, l’une des principales agences de notation extra-financière. 

Les évaluations des performances dans le domaine de la responsabilité sociale d’entreprise sont effectuées par des agences de notation ESG (environnement, social et gouvernance). Souvent, ces agences sont qualifiées d’“extra-financières” pour les distinguer des agences de notation financières bien connues.

Pour évaluer en profondeur la performance des institutions et des entreprises en matière de durabilité, l’agence ISS-oekom prend en compte une centaine de critères ESG sélectionnés de manière spécifique pour chaque secteur. Évalués et examinés individuellement, ces critères portent sur de nombreux aspects de la RSE. Par exemple, pour la catégorie “notation environnementale” l’agence prend en compte le système de gestion environnementale, la stratégie de lutte contre le changement climatique, les déplacements et les transports, ainsi que les achats écologiques. Dans la catégorie “gouvernance d’entreprise et éthique professionnelle”, les paramètres suivants sont étudiés : gouvernance d’entreprise, indépendance du conseil d’administration, rémunération des dirigeants, structure de l’actionnariat et éthique professionnelle. Enfin, dans la catégorie “éco-efficacité”, les aspects pris en compte sont la consommation d’énergie, les émissions de gaz à effet de serre, ainsi que la consommation d’eau douce et de papier.

Le Gouverneur de la CEB, Rolf Wenzel, a déclaré : “Le résultat de l’évaluation réalisée par l’agence ISS-oekom reflète l’importance que la CEB attache à toutes les facettes de la responsabilité sociale d’entreprise. Seule banque de développement en Europe à être dotée d’un mandat exclusivement social, la CEB demeure fermement attachée à gérer son activité de manière responsable et durable. Du reste, le vif intérêt d’investisseurs socialement responsables pour les obligations d’inclusion sociale de la CEB (émises pour la première fois en 2017, puis à nouveau en 2018) témoigne de la confiance que la communauté internationale des investisseurs place dans la CEB et ses activités à caractère social.”

Fondée en 1956, la CEB (Banque de Développement du Conseil de l'Europe) compte 41 États membres, dont 22 pays d'Europe centrale, orientale et du Sud-Est formant les pays cibles de la Banque. En tant qu'instrument majeur de la politique de solidarité en Europe, la Banque finance des projets sociaux en mettant à leur disposition des ressources levées dans des conditions reflétant la qualité de sa notation (Aa1 auprès de Moody's, perspective stable, AA+ auprès de Standard & Poor's, perspective positive et AA+ auprès de Fitch Ratings, perspective stable). Elle accorde des prêts à ses États membres, à des établissements financiers et à des autorités locales pour le financement de projets dans le secteur social, conformément à son Statut.