Actualités

Visite de la Vice-Gouverneur Stratégie de Développement Social au bureau de l’OIM en Grèce

16 mars 2017

CEB Vice-Governor for Social Development Strategy visits IOM GreecePARIS - Rosa María Sánchez-Yebra Alonso, Vice-Gouverneur Stratégie de Développement Social de la Banque de développement du Conseil de l’Europe (CEB), s’est rendue aujourd’hui au bureau de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) en Grèce, à Athènes, et a visité des centres d’accueil soutenus par la CEB. 

Le 9 décembre 2015, la CEB a accordé un don de 925 000 € à l’OIM. Les fonds provenaient du Fonds pour les migrants et les réfugiés (MRF) de la Banque et visaient à répondre aux arrivées massives de réfugiés et de migrants en Grèce. 

Ce don a permis de financer un large éventail d’activités visant à améliorer les conditions de vie des réfugiés et des migrants dans six centres d’accueil, tout en appuyant le Ministère de la Politique migratoire dans la gestion de ces flux de population et le fonctionnement quotidien de ces sites. 

Le projet de la CEB, intitulé “Financial Assistance from the Migrant and Refugee Fund for migrants and refugees in the Hellenic Republic” (Aide financière du Fonds pour les migrants et les réfugiés en faveur des migrants et des réfugiés dans la République hellénique) a été mis en œuvre par l’OIM de décembre 2015 à janvier 2017. 

Dans le cadre de ce projet, la CEB et l’OIM sont venues en aide aux migrants des centres d’accueil de Lesbos, Leros, Chios, Fylakio ainsi que sur le site informel d’Eidomi, en recueillant et en diffusant des informations essentielles pour l’assistance aux nouveaux arrivants. La CEB et l’OIM ont en outre apporté une aide directe aux migrants en fournissant des équipements (lits superposés, linge de lit, meubles de rangement, tables et chaises, entre autres) en appui au centre d’accueil de Leros. 

À travers ce projet, la CEB et l’OIM ont soutenu le Ministère de la Politique migratoire en renforçant la capacité opérationnelle de six centres d’accueil en  Grèce continentale (Ritsona, Oinofyta, Malakasa, Derveni, Karamanlis, Katsikas). Des mesures supplémentaires ont été prises afin que les migrants puissent plus facilement communiquer avec leurs familles et accéder aux informations nécessaires concernant les demandes d’asile. 

Créé en octobre 2015, le MRF aide les États membres de la CEB à garantir la protection des migrants et des réfugiés qui arrivent sur leur territoire ainsi que le respect de leurs droits fondamentaux, notamment le droit au logement, à la nourriture et à une aide médicale. Les projets mis en œuvre par le MRF à ce jour en Grèce et dans les Balkans occidentaux, en coopération avec l’OIM et les gouvernements, se sont concentrés en priorité sur les besoins des migrants et des réfugiés vulnérables, ce qui témoigne de l’approche proactive adoptée par la CEB, laquelle a mobilisé des ressources dès le début de la crise. 

Le chef de la mission de l’OIM en Grèce, Daniel Esdras, a accueilli la délégation de la CEB et remercié ses membres, qui ont grandement contribué au succès de cette coopération bilatérale. 

“La coopération entre l'OIM et la CEB au cours des 13 derniers mois a été excellente et a contribué de façon significative à l’assistance humanitaire en Grèce. Le programme a eu des effets positifs sur l'amélioration des conditions de vie des migrants et des réfugiés dans le pays, en facilitant la communication avec leurs familles et l'accès aux informations utiles ;  il a également permis de renforcer l'intervention des institutions grecques. Nous sommes très satisfaits des résultats de ce programme”, a déclaré Daniel Esdras. 

La Vice-Gouverneur Rosa María Sánchez-Yebra Alonso a mis en avant l’engagement continu pris par la CEB d’apporter pleinement son soutien aux États membres qui accueillent des migrants et des réfugiés, en précisant que l’OIM était un partenaire précieux de la Banque à cet égard.

Fondée en 1956, la CEB (Banque de Développement du Conseil de l'Europe) compte 41 États membres, dont 22 pays d'Europe centrale, orientale et du Sud-Est formant les pays cibles de la Banque. En tant qu'instrument majeur de la politique de solidarité en Europe, la Banque finance des projets sociaux en mettant à leur disposition des ressources levées dans des conditions reflétant la qualité de sa notation (Aa1 auprès de Moody's, perspective stable, AA+ auprès de Standard & Poor's, perspective stable et AA+ auprès de Fitch Ratings, perspective stable). Elle accorde des prêts à ses États membres, à des établissements financiers et à des autorités locales pour le financement de projets dans le secteur social, conformément à son Statut.

Secteur associé
Pays concerné