La banque du développement social en Europe

Actualités

Nouvelle contribution de l’Allemagne au Fonds de la CEB pour les migrants et les réfugiés

2 décembre 2016

Signature Germany MRF DecemberPARIS – L’Allemagne apporte une contribution supplémentaire de 2 millions d’euros au Fonds pour les migrants et les réfugiés (MRF), qui vient s’ajouter aux 3 millions d’euros qu’elle a versés l’an dernier. Cette nouvelle contribution fait de l’Allemagne le plus gros donateur du MRF parmi les États membres de la Banque de Développement du Conseil de l’Europe (CEB).

Le Gouverneur de la CEB, Rolf Wenzel, et l’Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire d’Allemagne  auprès du Conseil de l’Europe, Gerhard Küntzle, ont signé l’accord de contribution, ce jour, au siège de la CEB à Paris.  

Le MRF est un fonds fiduciaire mis en place par la CEB en octobre 2015 pour aider ses États membres à faire face à l'afflux de migrants et de réfugiés. À ce jour, la CEB a approuvé plus de 18 millions d’euros de dons répartis sur 14 projets, principalement dans la région des Balkans.  

Si la priorité est donnée au financement des centres d’accueil et de transit, le Fonds peut également servir à assister les pays membres de la CEB dans leurs efforts pour intégrer les populations de migrants et leur permettre de refaire leur vie dans des conditions dignes.  

La CEB a une approche d’ensemble de la crise des réfugiés et des migrants, qui est parfaitement en phase avec les principes de la Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants et le Cadre d’action global pour les réfugiés, adoptés cette année par l’Assemblée générale des Nations Unies.  

M. Wenzel a déclaré : ″Je souhaite remercier le gouvernement allemand de sa contribution supplémentaire au MRF, qui est particulièrement bienvenue. Ces fonds nous permettront de continuer à apporter notre soutien aux pays qui accueillent des migrants et des réfugiés.″

Fondée en 1956, la CEB (Banque de Développement du Conseil de l'Europe) compte 41 États membres, dont 22 pays d'Europe centrale, orientale et du Sud-Est formant les pays cibles de la Banque. En tant qu'instrument majeur de la politique de solidarité en Europe, la Banque finance des projets sociaux en mettant à leur disposition des ressources levées dans des conditions reflétant la qualité de sa notation (Aa1 auprès de Moody's, perspective stable, AA+ auprès de Standard & Poor's, perspective stable et AA+ auprès de Fitch Ratings, perspective stable). Elle accorde des prêts à ses États membres, à des établissements financiers et à des autorités locales pour le financement de projets dans le secteur social, conformément à son Statut.