Actualités

Le Conseil de direction approuve le Rapport du Gouverneur 2013

4 avril 2014

PARIS - Le Conseil de direction a approuvé ce jour le Rapport du Gouverneur 2013, y compris les états financiers de la CEB pour l’année (cf. le tableau ci-dessous pour les chiffres clés).Chiffres 2013

Le résultat net de la CEB en 2013 s’élève à  € 111 millions et a été entièrement affecté aux réserves de la Banque, portant les capitaux propres à € 2,5 milliards (+ 9%). Pour financer ses opérations, la Banque a emprunté un total de € 3,2 milliards, maintenant ainsi un niveau élevé de liquidité.

En 2013, 38 nouveaux projets ont été approuvés pour un montant total de € 2,3 milliards, en hausse de 26,5% par rapport à 2012. 75% de ce montant visait le renforcement de l’intégration sociale, principalement à travers la création et le maintien d’emplois viables dans les MPME, 23% les infrastructures publiques à vocation sociale et 2% la gestion de l’environnement.

Les prêts décaissés se sont élevés à € 1,9 milliard en 2013, en augmentation de 16,5% par rapport à 2012. 51% de ce montant était en faveur des pays cibles d’Europe centrale, orientale et du Sud-Est. L’encours de prêts atteint € 12,6 milliards à fin 2013, en progression de 3,7%.

Consciente de la nécessité de s’adapter à un contexte opérationnel en évolution, la CEB a adopté un nouveau Plan de Développement pour la période 2014-2016. Approuvé à l’unanimité par le Conseil de direction, ce plan reflète le vif soutien des États membres à la Banque et à son mandat social alors que le taux de chômage élevé à travers l’Europe reste très préoccupant.

L’année passée a aussi été marquée par l’adhésion du Kosovo. Ce pays est devenu le  41ème État membre de la Banque en novembre 2013.

Poursuivant l’élaboration et la mise en place de moyens d’action innovants pour  encourager les investissements à forte valeur ajoutée, la CEB a encore renforcé en 2013 ses partenariats avec l’Union européenne, le Conseil de l’Europe et les principales institutions financières internationales.

Fondée en 1956, la CEB (Banque de Développement de Conseil de l'Europe) compte 41 États membres, dont 22 pays d’Europe centrale, orientale et du Sud-Est formant les pays cibles de la Banque. En tant qu’instrument majeur de la politique de solidarité en Europe, la Banque finance des projets sociaux en mettant à leur disposition des ressources levées dans des conditions reflétant la qualité de sa notation (Aaa auprès de Moody's, perspective négative, AA+ auprès de Standard & Poor's, perspective stable et AA+ auprès de Fitch Ratings, perspective stable). Elle accorde des prêts à ses États membres, à des établissements financiers et à des autorités locales pour le financement de projets dans le secteur social, conformément à son Statut.