Actualités

Le Gouverneur Wenzel à Chypre pour la signature d'un accord de prêt en faveur de l'Université de Chypre

22 juillet 2016

Cyprus signature JulyNICOSIE - Le Gouverneur de la Banque de Développement du Conseil de l'Europe (CEB), Rolf Wenzel, a signé aujourd'hui à Nicosie un accord de prêt de 32 millions d'euros pour le financement de travaux d'extension et de rénovation d'équipements de l'Université de Chypre située à Nicosie.

Cette université est le plus grand établissement d'enseignement de Chypre et le nombre de ses étudiants est appelé à croître de façon significative d'ici à 2020. Le prêt de la CEB, approuvé par le Conseil d'administration en juin dernier, servira à financer un projet qui comprend l'extension de bâtiments du campus principal d'Athalassa, la rénovation du campus Academia et la modernisation du Centre Siakolas de formation aux soins de santé.

Le Gouverneur Wenzel s'est entretenu avec M. Harris Georgiades, Ministre des Finances et signataire pour le Gouvernement chypriote, de la coopération actuelle et future entre Chypre et la CEB.

Ce prêt est le deuxième consenti par la CEB à l'Université de Chypre, le premier ayant été approuvé en 2001 pour un montant de près de 72 millions d'euros.

Le Gouverneur Wenzel a affirmé : “Ce projet est important pour le pays. Il ne va pas seulement améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments de l'Université de Chypre et créer des emplois mais aussi permettre d'accueillir plus d'étudiants, donnant ainsi l'opportunité à plus de chypriotes de poursuivre leurs études universitaires dans leur pays. La CEB est très heureuse de contribuer au financement de ce projet. En outre, je souhaite remercier le Gouvernement chypriote qui a invité la CEB à tenir sa Réunion Commune annuelle 2017 sur son sol.”

Monsieur Georgiades, qui a souligné l'excellence de la coopération entre Chypre et la CEB, a déclaré : “Grâce à une recherche scientifique accrue et des personnes mieux formées, les retombées économiques du projet se traduiront dans le futur par plus d'innovation, de gains de productivité et une réduction du chômage”.

La haute qualité de l'environnement de travail renforcera l'attractivité de l'université et par là-même la qualité des enseignants et des étudiants postulants. Elle devrait par ailleurs permettre d'accroître la collaboration avec d'autres institutions et le développement de nouveaux centres de recherche.

La contribution de la Banque de Développement du Conseil de l'Europe au travers de cet accord de prêt intervient dans un contexte difficile, elle est d'autant plus importante qu'elle contient d’excellentes conditions financières.”

Depuis son adhésion à la Banque en 1962, 34 demandes de prêts ont été approuvées en faveur de Chypre pour un montant total cumulé de 2 milliards d'euros. Les principaux domaines ayant bénéficié des prêts de la CEB sont la construction et la réhabilitation d'infrastructures publiques, l'éducation, la protection de l'environnement et l'aide aux réfugiés.

Fondée en 1956, la CEB (Banque de Développement du Conseil de l'Europe) compte 41 États membres, dont 22 pays d'Europe centrale, orientale et du Sud-Est formant les pays cibles de la Banque. En tant qu'instrument majeur de la politique de solidarité en Europe, la Banque finance des projets sociaux en mettant à leur disposition des ressources levées dans des conditions reflétant la qualité de sa notation (Aa1 auprès de Moody's, perspective stable, AA+ auprès de Standard & Poor's, perspective stable et AA+ auprès de Fitch Ratings, perspective stable). Elle accorde des prêts à ses États membres, à des établissements financiers et à des autorités locales pour le financement de projets dans le secteur social, conformément à son Statut.

Pays concerné