La banque du développement social en Europe

Actualités

Italie : la CEB et la ville de Gênes signent un accord de prêt de 50 millions d'euros pour améliorer la résilience de la ville aux catastrophes naturelles

24 octobre 2019

Gênes - Le maire de la ville de Gênes, Marco Bucci, et le Vice-Gouverneur de la Banque de Développement du Conseil de l'Europe (CEB), Carlo Monticelli, ont signé aujourd'hui un accord de prêt de 50 millions d'euros destiné à financer les investissements stratégiques de la ville dans l'adaptation au changement climatique et la prévention des catastrophes. Sonia Viale, vice-présidente de la région de Ligurie, a également assisté à la signature.

Italy - Genoa
Sonia Viale, Marco Bucci & Carlo Monticelli

Le financement accordé par la CEB vise à répondre aux besoins budgétaires de la municipalité et à ses efforts pour améliorer sa résilience et réduire sa vulnérabilité aux catastrophes naturelles. Les investissements à financer porteront sur la réduction des conséquences du changement climatique, telles que les inondations et les glissements de terrain, auxquelles la ville est particulièrement exposée en raison de sa topographie urbaine. Le plan d'investissement tient également compte de la vulnérabilité économique liée à la diminution de la main-d'œuvre et des défis sociaux associés au vieillissement de la population.

L'intervention de la CEB intervient à un moment crucial pour Gênes, après l'effondrement tragique du pont Morandi en 2018 qui a fait de nombreuses victimes, et les tensions qui en découlent pour la ville et les populations environnantes. Cet événement dramatique a en outre mis en lumière la nécessité pour Gênes d'élaborer une stratégie globale de résilience afin d'accroître le niveau de préparation aux catastrophes et, ce faisant, de préserver la sécurité de ses citoyens et l'intégrité de son tissu social.

Cette Facilité de financement du secteur public (PFF) marque le début des relations entre la CEB et la ville de Gênes. Elle atteste la capacité de la CEB à apporter une réponse en temps utile aux autorités locales et aux personnes vulnérables, en procurant à la municipalité des ressources flexibles à un prix très attractif. Ceci fait suite à un accord de 70 millions d'euros conclu entre la CEB et la région de Ligurie pour financer le plan d'investissement triennal de la région, qui vise à améliorer la sécurité, à entretenir et à rénover les infrastructures et équipements régionaux, ainsi qu’à moderniser les services administratifs publics.

“Gênes est une belle ville de bord de mer, a souligné le Maire Marco Bucci, blottie sur une plaine côtière étroite et époustouflante sur le versant ouest des Apennins. En raison de sa topographie urbaine, la ville est aussi exposée aux catastrophes naturelles, telles que les inondations et les glissements de terrain. Le rôle des gouvernements locaux dans la réduction des risques a été reconnu comme un facteur clé pour bâtir des collectivités résilientes. Nous sommes fortement engagés pour la protection de notre environnement et de nos citoyens contre les risques qui y sont associés associés. Mais en tant qu'autorités locales, nous devrions être en mesure de gérer et de réduire les risques de catastrophe si nous avons accès aux ressources nécessaires pour mettre en œuvre nos actions et stratégies. C'est pourquoi nous apprécions cette importante initiative de la CEB qui répondra aux besoins de la Ville.”

Le Président de la Région de Ligurie, Giovanni Toti, a quant à lui déclaré : “L'atténuation des risques et la protection des sols pour rendre la vie de nos concitoyens plus sûre, même dans des conditions météorologiques et climatiques défavorables, est l'une des questions sur lesquelles le Conseil régional de Ligurie a été le plus engagé depuis sa création. Les chantiers se sont multipliés pour doter Gênes et la Ligurie des infrastructures attendues depuis des années, voire des décennies, comme le projet de réduction du débordement du cours du Bisagno, que nous avons présenté récemment. La signature d'aujourd'hui marque un nouveau pas en avant pour permettre aux administrations locales d'intervenir encore plus efficacement dans le domaine de la prévention des catastrophes.”

Et le Vice-Gouverneur Carlo Monticelli d’ajouter : “Les régions et les collectivités locales jouent un rôle crucial dans l'amélioration des conditions de vie des citoyens et la promotion d'une croissance durable et inclusive, alors même qu’elles sont confrontées à des défis complexes. La CEB soutient les villes et les régions européennes dans leur transition vers un développement social et économique inclusif. Je suis tout particulièrement heureux qu’au travers de cette signature la CEB engage un partenariat à long terme en faveur de cet objectif - et j'insiste sur le long terme - avec Gênes, ma ville natale, à laquelle je me suis toujours senti profondément attaché”.

Fondée en 1956, la CEB (Banque de Développement du Conseil de l'Europe) compte 41 États membres, dont 22 pays d'Europe centrale, orientale et du Sud-Est formant les pays cibles de la Banque. En tant qu'instrument majeur de la politique de solidarité en Europe, la Banque finance des projets sociaux en mettant à leur disposition des ressources levées dans des conditions reflétant la qualité de sa notation (AA+ auprès de Fitch Ratings, perspective positive, AAA auprès de Standard & Poor's, perspective stable et Aa1 auprès de Moody's, perspective stable). Elle accorde des prêts à ses États membres, à des établissements financiers et à des autorités locales pour le financement de projets dans le secteur social, conformément à son Statut.

Secteur associé
Pays concerné