La banque du développement social en Europe

Actualités

Le Luxembourg contribue à hauteur de 500 000 euros au Fonds pour les migrants et les réfugiés

6 novembre 2015

Luxembourg contributes €500000 to MRFPARIS - La Banque de Développement du Conseil de l’Europe (CEB) a salué l'annonce par le Luxembourg d’une contribution de 500 000 euros au Fonds pour les migrants et les réfugiés (MRF) mis en place récemment.

L’annonce a été faite par le Ministre des Finances luxembourgeois, Pierre Gramegna, à l’issue d’un entretien avec le Gouverneur de la CEB, Rolf Wenzel, au sujet de la crise des migrants et des réfugiés.

Sur proposition du Gouverneur Wenzel, les États membres de la CEB ont approuvé à l'unanimité la création du MRF en octobre 2015. Le Fonds financera en priorité des centres d’accueil et de transit. Les projets visant à faciliter l’intégration des migrants et des réfugiés pourront également bénéficier de financements.

La CEB a doté le MRF de 5 millions d’euros et invité des donateurs à apporter des contributions supplémentaires pour atteindre un montant de l’ordre de 20 à 25 millions d’euros.

Jusqu’à présent la Banque a accordé une aide d’urgence de 4,5 millions d’euros en faveur de "l'ex-République yougoslave de Macédoine" et de la Serbie afin d'assister ces pays à faire face à l'afflux de migrants et de réfugiés.

Le Luxembourg, qui assure la présidence du Conseil de l'Union européenne jusqu'à décembre 2015, rejoint Chypre, l'Allemagne, la République slovaque et la Banque européenne d'investissement (BEI), qui se sont déjà engagés à contribuer au MRF.

Le Gouverneur Wenzel a remercié le Luxembourg et exprimé le souhait de voir d'autres donateurs apporter leur contribution au MRF.

Fondée en 1956, la CEB (Banque de Développement du Conseil de l'Europe) compte 41 États membres, dont 22 pays d'Europe centrale, orientale et du Sud-Est formant les pays cibles de la Banque. En tant qu'instrument majeur de la politique de solidarité en Europe, la Banque finance des projets sociaux en mettant à leur disposition des ressources levées dans des conditions reflétant la qualité de sa notation (Aa1 auprès de Moody's, perspective stable, AA+ auprès de Standard & Poor's, perspective stable et AA+ auprès de Fitch Ratings, perspective stable). Elle accorde des prêts à ses États membres, à des établissements financiers et à des autorités locales pour le financement de projets dans le secteur social, conformément à son Statut.

Contact
Secteur associé
Pays concerné