Actualités

Résultats de l’exercice 2013

24 janvier 2014

PARIS - Au cours de l’exercice 2013, la Banque de Développement du Conseil de l’Europe (CEB) a atteint ses objectifs d’activités avec une performance financière satisfaisante. Un nouveau Plan de développement pour la période 2014-2016 a été approuvé, permettant à la CEB de poursuivre de manière efficace et plus flexible son mandat social en Europe. Le Kosovo est devenu le 41ème État membre de la CEB le 4 novembre 2013.

Bien que non encore audité, le résultat net de la CEB pour l’année 2013 atteint € 111,3 millions, comparé à € 120,2 millions en 2012. Cette variation est principalement due à l’impact négatif de la juste valeur des instruments financiers dérivés (IAS 39) et à la provision pour départs anticipés de certains agents. En excluant ces éléments, le résultat net ajusté pour 2013 s’élève à € 122,4 millions par rapport à € 121,3 millions en 2012, soit une augmentation de 1%. Les capitaux propres sont en hausse à € 2,5 milliards (+ 8,8%).

En 2013, un montant de € 2,3 milliards de nouveaux projets a été approuvé (+ 26,5% par rapport à 2012), dont la moitié ayant pour objectif de faciliter la création et le maintien d’emplois viables dans les micros, petites, et moyennes entreprises dans les États membres de la CEB. Les prêts décaissés se sont élevés à € 1,8 milliard (+ 16,5%), dont 51% dans les pays cibles de la CEB.Chiffres clés 2013 prov

Fondée en 1956, la CEB (Banque de Développement de Conseil de l'Europe) compte 41 États membres, dont 22 pays d'Europe centrale, orientale et du Sud-Est formant les pays cibles de la Banque. En tant qu'instrument majeur de la politique de solidarité en Europe, la Banque finance des projets sociaux en mettant à leur disposition des ressources levées dans des conditions reflétant la qualité de sa notation (Aaa auprès de Moody's, perspective négative, AA+ auprès de Standard & Poor's, perspective stable et AA+ auprès de Fitch Ratings, perspective stable). Elle accorde des prêts à ses États membres, à des établissements financiers et à des autorités locales pour le financement de projets dans le secteur social, conformément à son Statut.