Actualités

Résultats de l’exercice 2015

12 février 2016

PARIS - En 2015, la Banque de Développement du Conseil de l’Europe (CEB) a réalisé tous ses objectifs d’activité, et affiché une performance financière stable et solide. La CEB a atteint les objectifs fixés pour la deuxième année de son Plan de développement 2014-2016, et rempli ainsi avec efficacité son mandat social en Europe.

Le résultat net non audité de la CEB pour l’année 2015 ressort à € 127,0 millions. Il s’agit du second résultat le plus élevé dans l’histoire de la CEB, après € 134,4 millions en 2014 (-5,5%). Hors profit exceptionnel de € 7,7 millions enregistré en 2014 suite à un changement dans le régime de couverture médicale du personnel retraité, le résultat net 2015 reste stable par rapport à 2014. En 2015, le produit net bancaire a augmenté de € 6,7 millions, soit +4,0% par rapport à 2014. La variation positive de la valorisation des instruments financiers (IFRS) (+ € 9,4 millions) explique pour l’essentiel cette hausse, qui a été en partie compensée par la légère baisse de la marge nette d’intérêts (€ 2,7 millions) due principalement à la diminution du revenu à taux-fixe du portefeuille des actifs détenus jusqu’à l’échéance. Les capitaux propres ont augmenté de 6,5%, passant de € 2,6 milliards au 31 décembre 2014 à € 2,7 milliards fin 2015, après affectation du résultat.

En 2015, un montant total de € 2,3 milliards de nouveaux projets a été approuvé (+11,4% par rapport à 2014), dont deux tiers dédiés aux pays cibles de la CEB. A fin 2015, l’encours des prêts s’élevait à € 13,1 milliards (+4,0% par rapport à fin 2014), dont 58% en faveur des pays cibles de la CEB. A fin 2015, le stock de projet atteignait € 4,7 milliards (+2,2% par rapport à fin 2014) et les décaissements de prêts € 1,8 milliard (+5,6% par rapport à fin 2014).

Chiffres clés 2015 prov

Fondée en 1956, la CEB (Banque de Développement du Conseil de l'Europe) compte 41 États membres, dont 22 pays d'Europe centrale, orientale et du Sud-Est formant les pays cibles de la Banque. En tant qu'instrument majeur de la politique de solidarité en Europe, la Banque finance des projets sociaux en mettant à leur disposition des ressources levées dans des conditions reflétant la qualité de sa notation (Aa1 auprès de Moody's, perspective stable, AA+ auprès de Standard & Poor's, perspective stable et AA+ auprès de Fitch Ratings, perspective stable). Elle accorde des prêts à ses États membres, à des établissements financiers et à des autorités locales pour le financement de projets dans le secteur social, conformément à son Statut.