La banque du développement social en Europe

Actualités

Serbie : la CEB approuve 240 millions d'euros pour soutenir la protection de l'environnement

27 novembre 2019

PARIS - La Banque de Développement du Conseil de l’Europe (CEB) a approuvé deux prêts-projets d'un montant total de 240 millions d'euros en faveur du Gouvernement serbe pour soutenir des investissements dans la protection de l’environnement.

Le premier prêt, d’un montant de 200 millions d’euros, servira à financer des investissements pour l’approvisionnement en eau et la gestion des eaux usées, conformément aux priorités du Gouvernement en matière de protection de l’environnement. Sur le volet approvisionnement en eau, les fonds seront utilisés afin de moderniser le réseau suite à des mesures prioritaires prises dans 60 municipalités. Ces mesures auront pour effet de réduire les pertes hydriques et d’améliorer la capacité d’approvisionnement ainsi que la qualité de l’eau pour 2 millions de personnes, soit près de 30% de la population du pays.

Le soutien de la CEB à ce programme d’investissement passe également par un don de 1,1 million d’euros pour de l’assistance technique. Ce don est financé par des contributions du Fonds italien pour les projets innovants, du Compte slovaque pour la croissance inclusive et du Compte espagnol pour la cohésion sociale, à hauteur chacune de 250 000 euros. Une contribution supplémentaire de 350 000 euros provient du Compte de dividendes sociaux de la CEB.

Le deuxième prêt, d’un montant de 40 millions d’euros, servira à financer l’amélioration de l’efficacité énergétique de bâtiments publics à Belgrade. Près de 30 d’entre eux, d’une superficie totale d’environ 200 000 mètres carrés, seront modernisés et rendus éconergétiques. Ces travaux permettront de réduire les émissions de gaz à effet de serre et contribueront à la réalisation des objectifs de la Serbie en matière d’atténuation des effets du changement climatique et de réduction des émissions de CO2. En outre, elle permettra de réaliser d’importantes économies d’énergie et d’améliorer les conditions de travail d’un grand nombre d’employés.

Compte tenu des défis techniques posés par les travaux envisagés, la CEB a également approuvé un don pour de l’assistance technique à hauteur de 600 000 euros, dont 400 000 euros proviennent du Compte slovaque pour la croissance inclusive et 200 000 euros du Compte espagnol pour la cohésion sociale. Ce montant s’ajoute aux 312 000 euros pour l’assistance technique déjà alloués au projet par le Cadre d’investissement en faveur des Balkans occidentaux (WBIF).

“Les considérations environnementales sont essentielles dans le financement des projets de la CEB. Nous nous engageons fermement à soutenir les politiques de nos pays membres en matière de changement climatique et nous faisons tout notre possible pour les aider à atteindre leurs objectifs en termes d’efficacité énergétique, de réduction des émissions de CO2, ou encore dans leurs politiques relatives à l’adaptation et à l’atténuation des effets liés au climat”, a déclaré le Gouverneur Wenzel. “Je me réjouis de l'excellente coopération entre la CEB et la Serbie, non seulement dans le domaine de la protection de l’environnement, mais aussi dans plusieurs autres domaines du développement social”, a-t-il conclu.

La Serbie est membre de la CEB depuis 2004. Outre la protection de l’environnement, les opérations de la CEB dans le pays concernent le soutien aux micros, petites et moyennes entreprises par l’intermédiaire de banques partenaires locales, ainsi que sur les investissements dans les infrastructures publiques, en particulier dans les domaines de la santé et de l’éducation. La Serbie est un partenaire actif de la Banque dans le cadre du Programme régional de logement géré par la CEB et le principal bénéficiaire du programme. En outre, depuis 2016, les dons accordés par la CEB à la Serbie au titre du Fonds pour les migrants et les réfugiés (MRF) ont dépassé les 3,5 millions d’euros.

Fondée en 1956, la CEB (Banque de Développement du Conseil de l'Europe) compte 41 États membres, dont 22 pays d'Europe centrale, orientale et du Sud-Est formant les pays cibles de la Banque. En tant qu'instrument majeur de la politique de solidarité en Europe, la Banque finance des projets sociaux en mettant à leur disposition des ressources levées dans des conditions reflétant la qualité de sa notation (AA+ auprès de Fitch Ratings, perspective positive, AAA auprès de Standard & Poor's, perspective stable et Aa1 auprès de Moody's, perspective stable). Elle accorde des prêts à ses États membres, à des établissements financiers et à des autorités locales pour le financement de projets dans le secteur social, conformément à son Statut.