La banque de développement social pour l’Europe

Actualités

Tampere City Group et la CEB signent un prêt de 60 millions d’euros en vue d’améliorer les services municipaux face à la hausse de la population

18 octobre 2021

Tampere/Paris - Le Gouverneur de la Banque de Développement du Conseil de l’Europe (CEB), Rolf Wenzel, et le Directeur de Tampere City Group, Juha Yli-Rajala, ont signé aujourd’hui un accord-cadre de prêt de 60 millions d’euros afin de financer la construction, la rénovation et l’extension des infrastructures municipales de la ville de Tampere, en Finlande.

Le Gouverneur Wenzel et le Directeur de Tampere City Group, Juha Yli Rajala
Le Gouverneur Wenzel et le Directeur de Tampere City Group, Juha Yli Rajala

Ce prêt permettra aux autorités municipales de faire face à une croissance de la population et aux évolutions démographiques récentes, d’améliorer les services et de planifier les investissements en conséquence.

Depuis le début de sa coopération avec la CEB en 2016, la ville de Tampere a vu sa population augmenter de 12 000 habitants. Actuellement, elle compte plus de 242 000 habitants, dont huit pour cent d’origine étrangère.

Compte tenu de l’impact négatif du COVID-19 sur les finances municipales, ce nouveau prêt donnera le coup de pouce nécessaire aux investissements publics et permettra aux autorités de la ville de se concentrer sur une reconstruction durable suite à la pandémie.

“La CEB s’engage à aider les autorités municipales dans leurs efforts pour faire de Tampere une ville qui répond de manière adéquate aux besoins sociaux d’une population croissante et diversifiée”, a déclaré le Gouverneur Wenzel. “En outre, ce prêt s’inscrit dans la stratégie de Tampere qui entend se transformer en une ville neutre en carbone grâce à un développement urbain intelligent et durable d’ici 2030.”

Ce troisième prêt de la Banque à la ville de Tampere porte à 180 millions d’euros le montant total des prêts accordés à la ville. Les deux précédents prêts, d’un montant de 60 millions d’euros chacun, ont été décaissés en décembre 2019 et novembre 2020.

Enfants d’âge préscolaire et scolaire, patients et personnel de santé, jeunes familles, personnes âgées et sportifs, comptent parmi des bénéficiaires finaux nombreux et variés.

“Les fonds supplémentaires de la CEB permettront d’assurer la continuité, la portée et les objectifs du programme d’investissement 2021-2024 de Tampere dans sa globalité et ceux des sous-projets individuels.”, a déclaré Juha Yli-Rajala, Directeur de Tampere City Group. “Cela comprend la rénovation de l’école et du jardin d’enfants d’Olkahinen, la construction de la nouvelle crèche et de l’école de Kanjoni, ou encore la poursuite des travaux dans les complexes sportifs de la ville.”

La CEB soutient également les autorités de Tampere en vue d’accroître le parc de logements étudiants grâce à un prêt de 10,3 millions d’euros accordé à Pirkan Opiskelija-asunnot (POAS) en août 2020. Le projet sera achevé d’ici fin 2021.

Au cours de son déplacement à Tampere, la délégation de la Banque a rencontré le Directeur général de POAS, Timo Jokinen, et visité le projet Kalevan Stara, financé par la CEB, qui permettra de créer 55 logements supplémentaires pour des étudiants et des jeunes diplômés.

La délégation a également rencontré la Maire de Tampere, Anna-Kaisa Ikonen, afin d’évoquer les aménagements de la ville et la coopération avec la CEB.

Fondée en 1956, la CEB (Banque de Développement du Conseil de l'Europe) compte 42 États membres, dont 22 pays d'Europe centrale, orientale et du Sud-Est formant les pays cibles de la Banque. En tant qu'instrument majeur de la politique de solidarité en Europe, la Banque finance des projets sociaux en mettant à leur disposition des ressources levées dans des conditions reflétant la qualité de sa notation (Aa1 auprès de Moody's, perspective stable, AAA auprès de Standard & Poor's, perspective stable, AA+ auprès de Fitch Ratings, perspective positive et AAA* auprès de Scope Ratings, perspective stable). Elle accorde des prêts à ses États membres, à des établissements financiers et à des autorités locales pour le financement de projets dans le secteur social, conformément à son Statut.
*non-sollicité

Secteur associé
Pays concerné