La banque de développement social pour l’Europe

Des Alpes à la mer : Soutenir le développement de l’Albanie

Le financement de la CEB permet au Fonds de développement albanais (FDA) de transformer les zones urbaines et rurales dans les régions moins développées du pays depuis 2014. Un programme d’investissement à grande échelle a soutenu un développement socio-économique durable et cohérent dans les zones rurales isolées des Alpes albanaises et de la côte sud.

Vlora, AlbaniaEntre la fin de la Seconde Guerre mondiale et le début des années 1990, l’Albanie s’est retrouvée largement isolée. Si cette situation a eu pour avantage de préserver la beauté naturelle du pays, des investissements économiques extrêmement limités et des infrastructures médiocres ont gravement entravé le développement de l’Albanie.

Cela a été particulièrement le cas dans les Alpes albanaises et sur la côte sud accidentée de la mer Ionienne. Au fil des décennies, ces régions ont connu une détérioration de leurs conditions de vie déjà médiocres, ainsi qu’une émigration nette. Cependant, dans la mesure même où ces régions accusaient un retard de développement, elles sont devenues des refuges uniques pour des espèces végétales et animales rares qui ont disparu ailleurs.    

Le développement durable dans les Alpes et sur la côte sud

Tamare, AlbaniaEn 1993, le gouvernement albanais, au sein d’un accord avec la Banque mondiale, a créé le FDA, une agence publique qui gère les projets de développement socio-économique financés par le gouvernement et d’autres donateurs.

La CEB a commencé à collaborer avec le FDA en 2001 avec un projet de routes secondaires et d’infrastructures communales, cofinancé par la Banque mondiale. Depuis lors, la CEB a mis en œuvre trois autres projets avec le FDA : LD 1594 (2007), 1665 (2009), et 1853 (2014), pour un montant global de 1,5 milliard d’euros avec 80 millions d’euros de prêts de la CEB.  

En 2014, la CEB a approuvé un prêt-programme de 28,7 millions d’euros pour soutenir des projets de développement à visée transformative dans les Alpes albanaises et sur la côte sud. Les sources de financement comprenaient également une contribution de 6 millions d’euros du gouvernement albanais et un don de 1 million d’euros du Cadre d’investissement pour les Balkans occidentaux (WBIF). La CEB a également offert un don de 1 million d’euros issus de son Compte de dividendes sociaux pour couvrir les coûts de mise en œuvre et d’assistance technique, y compris la conception, la supervision et la gestion du projet.  

L’objectif principal du FDA à travers son programme de travail dans ces zones rurales éloignées a été de promouvoir le développement local en améliorant les infrastructures publiques tout en respectant l’environnement et en préservant le patrimoine culturel et historique. Compte tenu de l’importance de ces zones pour les espèces en voie de disparition, la promotion d’un tourisme durable a également été un objectif clé.

Dhermi, Albania

Comment le financement de la CEB a-t-il été utilisé ?

Le programme du FAD a été extrêmement vaste et vecteur de transformation, en facilitant la construction de nouvelles routes ou la réhabilitation de routes existantes, de réseaux d’égouts, de systèmes d’approvisionnement en eau et de gestion des déchets, ainsi que d’installations de loisirs et d’espaces verts.

Sur la côte sud

Municipalité de Vlora

Les fonds de la CEB contribuent à la mise en œuvre du plan stratégique de la région, qui vise à faire de Vlora une porte d’entrée durable pour le tourisme. C’est le deuxième plus grand port d’Albanie, et les travaux d’un nouvel aéroport international ont commencé  

Les travaux d’investissement cofinancés par le prêt de la CEB comprennent:

  • la reconstruction et/ou la construction de routes, notamment celle du périphérique de Vlora et la réhabilitation de l’espace public devant la promenade du front de mer de Vlora
  • la reconstruction de la route reliant Vlora au village historique de Kanina
  • la reconstruction du boulevard principal de Vlora, qui devrait transformer la ville en une destination touristique, offrir davantage de zones piétonnes et encourager les investissements privés dans le commerce de détail et les entreprises dans la région. 

La durabilité environnementale est au cœur du programme de revitalisation, l’accent étant mis sur la création d’espaces verts et la promotion d’options de transport écologiques ; quelque 11 km de pistes cyclables ont été créés.

Le renforcement des capacités locales à développer le tourisme est essentiel pour un développement économique durable. Le Fonds de développement albano-américain aide la municipalité à établir un district d’amélioration du tourisme dans le centre historique de la ville, et la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) soutient la création d’un centre d’information touristique.

Valbona, AlbaniaDans les Alpes

Commune de Margegaj

Traditionnellement, les habitants des villages de Valbona et de Rragam, dans la municipalité de Margegaj, dans les Alpes albanaises, devaient puiser leur eau dans les ressources naturelles proches de leur domicile. Un projet financé par la CEB a permis de créer un réseau de distribution d’eau de 23 km, acheminant de l’eau fraîche et salubre jusqu’aux maisons des habitants. La valeur totale du projet est d’environ 373 000 euros.  

Puka

Puka est une petite ville alpine située à plus de 800 m au-dessus du niveau de la mer. Les fonds de la CEB ont été utilisés pour transformer la place principale de la ville, l’hôtel de tourisme, les façades et les toits des immeubles, et de nombreux autres projets, rendant cette ville alpine plus attrayante, accueillante et accessible. Du reste, en 2019, un nombre record de touristes a visité cette ville revitalisée.  

“Plus de 80 projets ont contribué à transformer Puka. C’est un changement radical qui a amélioré le bien-être des habitants,” déclare Gjon Gjonaj, maire de la municipalité.

Vuno, Albania Créer un héritage positif

Quels ont été les résultats de ces investissements financés par la CEB ? Les données officielles indiquent que le chômage a diminué de 67% dans les Alpes et sur la côte sud albanaises au cours des cinq dernières années, et qu’entre 2015 et 2019, le nombre de touristes a doublé, passant de 500 000 à 1 million.
 
Qui plus est, désormais, plus de 90% des habitants de ces régions ont accès à de l’eau potable et à des systèmes d’égouts fiables. Environ 11 000 entreprises et 365 000 habitants ont bénéficié de ces nombreux projets.

“La coopération entre le FDA et la CEB a été fructueuse et a donné des résultats tangibles pour le développement de l’Albanie dans plusieurs domaines. 

L’objectif principal de cette coopération est de promouvoir le développement local et le tourisme durable en améliorant les infrastructures publiques. Les programmes mis en œuvre jusqu’à présent ont eu un impact direct sur l’amélioration de la qualité de vie”, déclare Ermir Omari, responsable de la gestion des projets au FDA.

En un coup d’œil

  • Le financement du programme s’est élevé à 36,7 millions d’euros
  • Il y avait 21 sous-projets dans 6 municipalités.
  • Le programme a duré 4 ans 

 Source : Albanian Development Fund

Ulza, AlbaniaUn regard vers l’avenir  

“Il est extrêmement gratifiant de voir comment le prêt de la CEB a soutenu le développement touristique durable en Albanie, en mettant l’accent sur les ressources naturelles et le patrimoine culturel. Ce développement durable garantit un tourisme à long terme tout en préservant l’environnement et en permettant le développement économique et social des communautés locales”, déclare Maria Siguënza, Responsable de pays pour l’Albanie.
Ces projets financés par la CEB ne sont que quelques-uns des projets destinés à améliorer les conditions de vie, le tourisme, la durabilité environnementale et les infrastructures publiques dans les Alpes albanaises. Un plan directeur pour les Alpes albanaises a été achevé en décembre 2017, ouvrant la voie à un investissement de 160 millions d’euros au cours des 15 années suivantes. 

Quelque 55 millions d’euros d’investissements prioritaires ont déjà été identifiés, et des travaux de conception ont été menés pour les sous-projets sélectionnés. Le FDA explore maintenant les options de financement pour mettre en œuvre ce plan, y compris les contributions potentielles de la Banque européenne d’investissement, de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement et de la Banque mondiale.

Pays concernés