La banque du développement social en Europe

Ces cinq dernières années, la ville de Bratislava a investi dans la rénovation de ses infrastructures de transport public avec l’aide de la CEB. Ces investissements ont permis d’atténuer certaines des difficultés que rencontre cette ville florissante en termes d’infrastructures.

bratislava-top-story.jpgLa République slovaque est l’une des économies les plus dynamiques d’Europe ; sa capitale, Bratislava, qui se trouve au sud-ouest du territoire, est le pôle économique le plus prospère et le plus important du pays. À la fois centre politique, culturel et économique, Bratislava accueille le siège de la présidence, du parlement et du Gouvernement slovaques. La ville abrite également plusieurs universités ainsi que d’autres institutions culturelles et établissements d’enseignement importants.  

Bratislava concentre un quart du PIB de la République slovaque, généré principalement par les secteurs du tourisme, du commerce et de l’informatique, mais aussi par ceux de la banque et de l’industrie. Cette ville florissante compte plus de 660 000 habitants, et 130 000 personnes supplémentaires vivant dans les alentours viennent y travailler chaque jour.  

Cependant, les infrastructures de transport urbaines et régionales de Bratislava souffrent sous la pression suscitée par cet essor. Aussi, afin de promouvoir une croissance économique et sociale plus équilibrée dans la ville et dans les régions environnantes, et d’atteindre les cibles environnementales fixées par l’Union européenne, les autorités municipales et régionales ont-elles commencé à élaborer un programme d’améliorations plurisectoriel.

Le soutien de la CEB

En septembre 2014, la CEB a signé un accord de prêt de € 40 millions avec la Ville de Bratislava afin d’améliorer les conditions de vie et les réseaux de transport de la capitale. Ce projet vise par ailleurs à préserver l’environnement urbain.  

La majorité du prêt de la CEB (70%) a servi à financer des infrastructures routières et de transport public, tandis que les 30% restants ont été consacrés à la protection de l’environnement, à savoir la mise en place de nouveaux modes de transport, plus propres et économes en énergie.  

Les fonds de la CEB ont été utilisés dans le cadre de plusieurs projets, dont deux sont présentés ci-dessous.

Amélioration des conditions de vie et des réseaux de transports de Bratislava

bratislava-old-bridge.jpgProjet :

Société de transports de Bratislava

La grande majorité du prêt de la CEB (72%) a servi à cofinancer le remplacement du parc de trolleybus de la ville : 120 véhicules neufs ont été acquis, plus 15 tramways unidirectionnels et 30 tramways bidirectionnels. Ce prêt a également cofinancé le projet “Bratislava City Card”. Ces nouveaux véhicules améliorent la qualité, la fiabilité et le confort des transports publics ; ils sont notamment climatisés et accessibles aux passagers en fauteuil roulant, et disposent de systèmes d’information modernes et de caméras de surveillance. Deux dépôts de maintenance ont également été reconstruits et rénovés dans le cadre de ce projet, afin que ces nouveaux véhicules puissent être entretenus comme il se doit, en toute sécurité.

Projet :

Appui au système de transport public urbain

Ce projet incluait la reconstruction du Starý most (“Vieux pont”) qui enjambe le Danube. Lien essentiel entre le centre de Bratislava et Petržalka – le quartier résidentiel le plus peuplé de la ville, ce pont de 460 mètres de long était fermé à la circulation depuis 2010. Après sa reconstruction en décembre 2015, il a été rouvert aux piétons, aux cyclistes et aux tramways, mais pas aux voitures, offrant ainsi une modalité de déplacement plus sûre, plus tranquille, plus propre et plus rapide.  

--------

Des avantages considérables

Ce programme, aujourd’hui terminé, a contribué à rapprocher le niveau du système de transport public de Bratislava de celui des autres villes des économies plus avancées de l’Union européenne.  

Par ailleurs, la Slovaquie participe à la stratégie “Europe 2020” pour une croissance intelligente, durable et inclusive, proposée par la Commission européenne. Cette initiative aide ainsi le pays à contribuer à la réalisation des objectifs climatiques/énergétiques visant à réduire de 30% les émissions de gaz à effet de serre.

“Les projets financés par la CEB s’inscrivent dans le cadre d’un plan d’investissement plus vaste visant à améliorer les transports publics de Bratislava. Si la ville ne veut pas  étouffer sous la circulation, il convient impérativement de rendre le réseau de transports en commun attrayant pour les habitants et les usagers.”

Ján Matuška, responsable de pays de la CEB