La banque du développement social en Europe

Des espaces inspirants pour des esprits curieux

Une approche en commun de la CEB et du gouvernement du Monténégro apporte innovation et efficacité aux nouveaux établissements préscolaires du pays.

inspiring-spaces.jpgL’enseignement préscolaire procure aux enfants des compétences fondamentales qui les aident à acquérir un socle solide de connaissances pour la suite de leur cursus. C’est un âge crucial pour le développement général des capacités de l’enfant. Il a été démontré que le développement neurologique est le plus intense avant l’âge de cinq ans : il est donc particulièrement important de stimuler l’apprentissage chez les jeunes enfants.

L’éducation préscolaire apporte, en outre, des bénéfices sociaux et économiques considérables à la société. Investir dans l’éducation de la petite enfance a un impact plus important que tout autre investissement ultérieur au cours de la vie. Les études montrent également qu’il existe un lien entre la fréquentation préscolaire et la réussite scolaire future.  

Le défi de l’éducation de la petite enfance au Monténégro

D’après le Ministère de l’Éducation, 53% des enfants âgés de 3 à 6 ans sont inscrits dans un établissement préscolaire – un chiffre peu élevé au regard des normes européennes et internationales. En comparaison, l’Union européenne, qui considère l’éducation de la petite enfance comme l’une de ses priorités, a un objectif un taux de scolarisation de 95% s’agissant des enfants ayant entre trois ans et l’âge de la scolarité obligatoire. Or le Monténégro souhaite rejoindre l’Union européenne et négocie actuellement son adhésion.

Les taux de scolarisation au Monténégro dissimulent d’importantes disparités régionales en matière de fréquentation préscolaire. La capitale, Podgorica, ainsi que les régions côtières ne disposent pas d’infrastructures suffisantes pour répondre aux besoins des enfants. Dans le nord du pays, moins développé, la demande d’enseignement préscolaire est faible.  

Une stratégie propice au changement

Le gouvernement reconnaît que ces chiffres traduisent une occasion manquée et s’est engagé à relever le taux de scolarisation de sorte qu’il atteigne le niveau européen. Afin de garantir un enseignement préscolaire aux enfants de tous les groupes de la société monténégrine, il a adopté une Stratégie en faveur de l’éducation préscolaire et de la petite enfance 2016-2020, qui inclut les dernières données factuelles et les meilleures pratiques du secteur.

"Le principal objectif de cette stratégie est d’augmenter le nombre d’enfants qui reçoivent un enseignement préscolaire, afin qu’il s’aligne sur les niveaux internationaux, explique Arijana Nikolić, Directrice générale de l’éducation préscolaire au Ministère de l’Éducation du Monténégro. Deux autres objectifs sont néanmoins tout aussi importants : garantir la qualité et la durabilité du système d’enseignement préscolaire."

"Nous sommes pleinement conscients des défis qui nous attendent et nous voulons faire en sorte que cette stratégie soit mise en œuvre dans les délais requis et conformément aux principes de qualité et d’équité. 

Nous voulons que tous les enfants du Monténégro puissent accéder à un système d’enseignement préscolaire de qualité, fonctionnel et équitable."  

Implication de la CEB

En 2013, la CEB a approuvé un prêt de € 10 millions visant à cofinancer la construction de sept nouvelles structures préscolaires ainsi que la rénovation de l’ensemble des établissements existants dans quatre communes. L’objectif est d’améliorer l’environnement physique et de réunir de meilleures conditions d’apprentissage pour permettre à tous les enfants de s’épanouir pleinement.

Néanmoins, ce projet ne se résume pas à poser des briques et du ciment. L’une de ses ambitions majeures est d’améliorer la conception des écoles maternelles du Monténégro en accord avec les tendances actuelles en matière d’éducation, et de créer des établissements préscolaires plus efficaces, modulables et adaptés aux enfants. En outre, une utilisation plus fonctionnelle des espaces permet de réduire les coûts de construction et d’entretien.

"Les écoles maternelles cessent d’être des structures institutionnelles très strictes pour devenir des environnements ouverts qu’il est possible de cloisonner si nécessaire, explique Jure Kotnik, l’architecte renommé qui a collaboré avec la CEB sur ce projet. De nos jours, l’autoapprentissage est très fréquent et on met beaucoup l’accent sur les interactions sociales. Il est important de créer un espace où les élèves peuvent se retrouver, mais aussi des lieux où ils peuvent se retirer au calme. Les établissements doivent offrir des espaces dynamiques et des espaces de tranquillité."  

Favoriser des conceptions innovantes

Afin de renforcer les capacités du Ministère de l’Éducation et, au-delà, celles des architectes et ingénieurs du pays, la CEB a appuyé la création d’une base de données de solutions de conception en matière de construction ou de rénovation d’établissements scolaires de grande qualité, axées sur l’ouverture, l’innovation et la flexibilité.

"Nous nous concentrons sur la réutilisation des espaces : par exemple, des escaliers peuvent devenir un petit amphithéâtre. Nous avons suggéré les solutions les plus durables, qui utilisent des matériaux naturels. Nous évitons la complexité et mettons l’accent sur la fonctionnalité", indique Jure Kotnik.

"Bien souvent, ce qui compte, ce n’est pas l’espace en soi, mais la manière dont il est utilisé, ajoute-t-il. Il est indispensable de laisser aux enfants la possibilité de s’approprier les lieux. Ils ne vont pas rester assis sur un banc. De nos jours, on essaie de faire les choses en douceur et de susciter l’apprentissage par le jeu. Dans une école maternelle ouverte, les enfants se rendent dans les espaces qui éveillent leur intérêt."  

La base de données à l’œuvre : l’école Zagorič, à Podgorica

zagoric-inspiring-spaces.jpgLa base de données d’idées de conception se révèle efficace : les nouvelles constructions préscolaires sont économiques et offrent des espaces d’apprentissage et de jeux plus flexibles.

L’établissement Zagorič est la première école maternelle cofinancée par le prêt de la CEB à démontrer les avantages de cette nouvelle approche. Les salles de jeux sont spacieuses, il est possible d’accéder à l’aire de jeux extérieure directement depuis les salles du rez-de-chaussée et des portes pliables séparant les pièces offrent un espace modulable. Conformément aux recommandations, le bâtiment en lui-même compte 400 m² de moins que les autres écoles maternelles aux capacités d’accueil équivalentes ; sa taille le rend donc plus rentable et moins cher à entretenir.

Concernant l’implication de la CEB, Arijana Nikolić a déclaré : "La grande force de ce projet tient à la conjugaison de deux éléments : d’une part, la capacité de la CEB à comprendre les besoins du système scolaire monténégrin et à y répondre rapidement, d’autre part, la volonté du Ministère de l’Éducation de mettre en œuvre ce projet dans le cadre de nos réformes globales du secteur de l’éducation préscolaire.

Ce sont les principaux facteurs de réussite de tout projet ; malgré les défis que cela suppose, nous sommes certains qu’il sera mené de manière à bénéficier au mieux aux enfants du Monténégro." 

Quelques chiffres :

  • 53%

    Taux de scolarisation actuel dans les établissements préscolaires du Monténégro

  • 95%

    Objectif fixé par l’UE de couverture des enfants d’âge préscolaire par l’éducation de la petite enfance

  • € 10 millions

    Prêt de la CEB pour cofinancer la construction et la rénovation des structures préscolaires

Publications associées
  • Technical Brief Investing in Effective Learning Environments
    Technical brief - Investing in Effective Learning Environments - May 2018
    Links between the characteristics of the spatial design and learning outcomes, adaptation of the physical environment to the demands of new competencies and pedagogies, and impact of design on construction and operating costs Publié: mai 2018 Télécharger
Secteurs
Pays concernés