La banque du développement social en Europe

Lituanie : Garantir la viabilité des programmes d’investissements sociaux

Économie parmi les plus florissantes d’Europe pendant de nombreuses années, la Lituanie a été durement touchée par la crise de 2009. Le pays s’est depuis relevé, mais les problèmes du chômage, de la pauvreté et de l’exclusion sociale demeurent. En 2012, un tiers de la population était considéré comme menacé par la pauvreté et l’exclusion sociale.

Vilnius PFF case studiesLes investissements continus de la Lituanie en faveur des infrastructures publiques, qui contribuaient pourtant à soutenir la croissance et à renforcer la protection sociale, ont été sévèrement amputés : le budget prévu à cet effet dans le dernier programme d’investissement de l’État a baissé de plus de 20 % par rapport à celui de 2009-2011.

Facilité de financement du secteur public

Grâce à sa facilité de financement du secteur public (PFF) d’un montant de € 100 millions, la CEB permet à la Lituanie de financer une partiedes investissements indispensables dans des infrastructures à caractère social..

Dernier instrument de financement en date de la Banque, les PFF, qui ont été expérimentées en 2014, visent à préserver la viabilité et la pérennité des programmes d’investissements sociaux confrontés avec le temps à un manque de fonds.

Elles garantiront un financement ininterrompu permettant le bon fonctionnement et, dans certains cas, la modernisation des services publics dans des domaines à fort impact social.

En outre, la PFF est un outil modulable grâce auquel les autorités lituaniennes peuvent combler les déficits de financement et atténuer les éventuelles pressions dans ce domaine lorsque les conditions des marchés financiers ne sont pas favorables. Elle offre au gouvernement la possibilité de diversifier sa stratégie d’emprunt et de profiter des différentes structures de financement proposées par la CEB à des taux inférieurs à ceux du marché. Le prêt en cours est aussi le résultat de la coopération efficace nouée précédemment avec les autorités nationales.

Priorité aux secteurs à fort impact social

La Lituanie utilisera le prêt de la CEB pour financer une partie de ses projets d’investissement prioritaires dans les domaines suivants : amélioration des conditions de vie en milieu urbain et rural, santé, éducation et infrastructures administratives.

Les fonds seront investis dans des institutions culturelles, des installations sportives et des projets d’infrastructures municipaux destinés à améliorer les conditions de vie des habitants.

La rénovation, l’agrandissement et l’entretien des infrastructures de santé publique, notamment la modernisation des locaux ou l’achat de matériel médical et d’ambulances, seront également financés en partie par la PFF.

La CEB contribuera à l’amélioration et à la modernisation des installations scolaires, à l’introduction des technologies de l’information dans les écoles et à la construction ou la rénovation de bâtiments à tous les niveaux d’enseignement. 

Amélioration des services publics

Le projet devrait avoir un impact positif sur la cohésion sociale et permettre de rationaliser la répartition du potentiel économique et social, tout en atténuant les écarts de développement entre les zones rurales et urbaines.

L’apport d’un financement de longue durée à des entités publiques, régionales et municipales devrait améliorer la qualité, la diversité et l’accessibilité des services publics.

Dans bien des cas, elle facilitera également l’accès de la population à ces services (grâce à l’amélioration des transports publics, par exemple).

 

Chiffres clés

  • € 100 millions

    facilité de financement du secteur public (PFF) de la CEB à la Lituanie

Pays concernés