Un environnement de travail respectueux de l’égalité hommes-femmes

Au mois de janvier 2018, la CEB a lancé sa stratégie en faveur de l’égalité femmes-hommes, qui définit ses principes, objectifs et actions visant à respecter l’égalité des sexes et la diversité en tant qu’employeur. L’un des principaux objectifs est de mettre en place une norme de certification professionnelle en faveur de la parité.

iStock-174545968.jpg

La CEB a déjà pris des mesures importantes pour promouvoir l’égalité femmes-hommes, notamment la mise en place de  politiques favorables à l’équilibre entre travail et vie privée, telles que le télétravail. Au début de l’année 2018, la Stratégie de la CEB sur l’égalité femmes-hommes et la diversité a été présentée au Conseil d’administration, témoignant ainsi de la détermination de la Banque à promouvoir un environnement qui valorise et récompense les contributions des hommes et des femmes de la même façon.

Au printemps, la Banque a mené une enquête auprès de ses employés, intégrée au diagnostic et à l’analyse comparative en appui à la stratégie pour l’égalité des sexes et la diversité, qui a examiné les attitudes dans des domaines clés tels que  l’égalité salariale, les opportunités de recrutement et de promotion, le développement du leadership et la flexibilité des  conditions de travail.

Élaboration d’une stratégie en faveur de l’égalité femmes-hommes

Pourquoi la Banque a-t-elle besoin d’élaborer une stratégie en matière de diversité et d’égalité des sexes ?

• Une stratégie bien définie augmente la capacité de la Banque à se doter d’un effectif représentatif doté d’un large éventail de compétences.
• La qualité du travail s’améliore si les objectifs et les activités sont envisagés sous des angles variés.
• Selon certaines études, des lieux de travail plus diversifiés affichent de meilleures performances.

Objectifs clés de la stratégie

La stratégie de la CEB définit cinq objectifs pour que l’égalité femmes-hommes soit réalisée.

  1. S’efforcer d’atteindre au moins 40% de représentation féminine en moyenne aux grades A4-A7 (Groupe I et Groupe II au-delà du grade A4). Le système de classification des grades des membres du personnel de la CEB s’étend de C1 à A7, avec cinq  catégories de grades allant du groupe V au groupe I. 
  2. Maintenir l’objectif de recruter au moins 50% de femmes dans le Groupe II ces prochaines années en mettant l’accent sur le recrutement et la promotion interne des femmes à partir du grade A4. 
  3. Mettre en place des initiatives visant à renforcer la sensibilisation, dont la formation des membres du management à l’égalité des sexes et à la diversité, ainsi que des mécanismes favorisant une gestion attentive à la question femmes-hommes.
  4. Proposer aux femmes des dispositifs d’accompagnement externe et de mentorat interne. 
  5. Veiller à l’intégration de la question hommes-femmes dans les politiques et les procédures internes de la CEB.

Les actions à conduire

La stratégie en matière d’égalité femmes-hommes de la CEB décrit 12 actions destinées à créer un environnement de travail respectueux de l’égalité des sexes.

Elles comprennent : 
• la conception et la mise en oeuvre de programmes d’accompagnement et de mentorat ;
• la création d’opportunités de participation à des réseaux dédiés aux femmes ;
• l’examen des politiques de la Banque pour veiller à ce qu’elles favorisent l’égalité des sexes ;
• la création d’un forum consultatif sur la parité hommes-femmes pour suivre les progrès des initiatives d’égalité ;
• le soutien aux équipes de recrutement et de sélection afin d’élargir le réservoir de talents.

Être à la pointe avec le projet EDGE

Edge_Seal_Assess_French_72L’une des actions prévues par la stratégie consiste à mettre en oeuvre une méthodologie d’évaluation globale et une norme de certification professionnelle pour l’égalité des sexes. Ceci conduisant à l’octroi d’une certification afin de renforcer l’importance et la qualité des initiatives liées à l’égalité femmes-hommes et d’améliorer la perception des incidences découlant de ces problématiques.

À cette fin, la CEB a travaillé avec EDGE, qui constitue la principale méthodologie d’évaluation globale et la norme de certification professionnelle pour l’égalité des sexes, afin de connaître où se situe la Banque en matière de parité femmes-hommes et d’égalité des sexes et d’identifier des axes d’amélioration pour que ses pratiques soient exemplaires.

Un rapport d’audit, incluant les données d’une analyse comparative, a également été rédigé. Il a servi de base à un plan d’action et constitué le premier niveau de certification EDGE. L’équipe des Ressources Humaines a pour objectif d’atteindre le deuxième niveau de la certification EDGE en 2020. Pour ce faire, elle se concentrera sur l’amélioration de l’équilibre hommes/femmes au niveau supérieur du management, ainsi que sur les politiques et pratiques liées, par exemple, à l’égalité des chances en matière de salaire, de promotion, de leadership, ou encore de développement professionnel à la CEB.

Prise en compte de l’égalité femmes-hommes dans les principales activités de financement de la CEB

La CEB est attachée à l’égalité femmes-hommes en tant qu’employeur et dans les projets qu’elle soutient. Dans son Plan de développement 2017-2019, la Banque a intégré l’égalité des sexes en tant que thème transversal et critère de sélection pour l’élaboration de nouveaux projets de prêt.

Le Plan indique que la Banque “Au cours de l’évaluation de ses projets s’efforcera d’identifier et de promouvoir des actions en faveur de l’égalité entre les sexes dans le but d’influer sur la dynamique liée au genre, de réduire les inégalités et d’améliorer ses instruments”.