La banque du développement social en Europe

Serbie : soutenir une éducation inclusive

L'investissement de la CEB dans le logement étudiant contribue à améliorer l'accès à l'éducation pour les enfants des zones rurales

Teodora- Inclusive education in SerbiaIl y a quatre ans, à l'âge de 14 ans, Teodora Milanovic a quitté sa maison familiale dans le village de Kovanica pour poursuivre ses études à Svilajnac, où elle étudie au lycée’ d'agriculture et de médecine vétérinaire en vue de devenir technicienne en transformation alimentaire.  

Elle a décidé d'emménager en résidence scolaire afin de ne pas avoir à parcourir une cinquantaine de kilomètres entre son village et Svilajnac. Cela a été une décision difficile pour elle et ses parents, mais c’était une solution pratique.  

Il y a actuellement 660 élèves en internat, dont 438 sont logés en résidence. Le directeur de l'école, Zoran Radosavljevic, souligne avec fierté que cet établissement d'enseignement figure parmi les meilleures écoles de Serbie, tout en recevant constamment de bonnes évaluations de la part du ministère de l'Éducation.  

Une partie de l'attrait exercé sur les élèves venus de toute la Serbie est la possibilité d'obtenir une place en résidence, mais des infrastructures vieillissantes et une capacité insuffisante sont devenues un problème. La direction de l'école a pris les choses en main et a demandé puis obtenu des fonds pour la construction de la nouvelle aile de la résidence dans le cadre d'un projet financé par la CEB.  

"Nous devons d'abord en remercier le ministère de l'Éducation, puisque c’est l'organisation chef de file du projet mis en œuvre par la CEB. La municipalité a également contribué à hauteur de 20%, tandis que les deux autres phases ont été financées directement par la CEB."

De nouvelles installations, une communauté plus soudée

Secondary School of Agriculture and Veterinary MedicineUne chambre triple avec sa salle de bain, la connexion Internet, des salles de classe modernes... C'est tout ce dont Teodora et ses amis avaient besoin. Avant la construction de l'aile, ils étaient logés dans l'ancien bâtiment avec des chambres quadruples et des salles de bains pour huit personnes.  

"Cette école offre tout - étudier et passer du temps avec les animaux ou à la ferme, et nous avons plusieurs activités et du temps libre ", dit Teodora.  

Ses amies Kristina Slavnic et Mila Ercegovcevic sont du même avis. Ils étudient pour devenir techniciens vétérinaires ici et font également partie de cette grande famille des internes.   

"J'ai choisi cette école parce que j'aime les animaux. J'ai entendu parler de cet internat et j'ai décidé d’emménager en résidence pour ne pas avoir à me déplacer.  

Vivre en résidence est la meilleure partie de la vie scolaire à cause des amis et des nombreuses choses que nous pouvons faire - nous avons assez de temps libre, de temps d'étude, de cours optionnels et autres", dit Kristina qui vient de Velika Plana.  

Mila Ercegovcevic a emménagé dans cette résidence scolaire un peu plus tard. Elle a passé toute sa première année à faire la navette entre Grocka et Smederevo pour se rendre compte qu'elle n'aurait plus de temps libre pour son entraînement de basketball si elle continuait ainsi à se déplacer.  

C'est pourquoi cette résidence a été pour elle une bénédiction.  

"Je n'ai pas eu le temps d'étudier ni d'aller à des formations. C'est donc avec ma famille que j'ai eu l'idée d’emménager ici. Maintenant, j'ai du temps pour moi, pour étudier et pour faire de l'activité physique ", dit Mila.  

Favoriser l'inclusion

La construction de la nouvelle résidence de l'école secondaire d'agriculture et de médecine vétérinaire s'inscrit dans le cadre d'une initiative plus vaste du ministère serbe de l'Éducation, qui vise à

- améliorer l'accès à l'éducation pour les élèves du secondaire et les étudiants vivant en milieu rural ou dans les petites villes.

- favoriser l'inclusion sociale des enfants et des élèves vulnérables dans le système éducatif.  

Financé par un prêt de 28,5 millions d'euros de la CEB, le projet englobe 62 résidences accueillant environ 31 000 étudiants et élèves du secondaire. 16 d’entre elles sont cofinancées par le prêt de la CEB et mettront à disposition plus de 2 000 places supplémentaires.  

Il s'agit d'un projet de grande valeur sociale. La capacité d'hébergement des résidences qui ont été reconstruites a augmenté en moyenne de 50%. Ceci, conjugué à une meilleure qualité de l’hébergement, a rendu le logement étudiant attrayant et abordable pour un plus grand nombre d’élèves issus d'endroits où l'enseignement secondaire ou universitaire n'est pas disponible, et a facilité une répartition plus équilibrée des logements pour étudiants entre filles et garçons.

Rendre l'éducation plus accessible

 Mila Ercegovcevic"Les enfants des milieux ruraux, c'est-à-dire des villages, y étaient prédominants. Mais ce ratio a changé. Aujourd'hui, nous avons inscrit des enfants des villes, qui sont incapables de travailler dans le secteur agricole, mais qui peuvent envisager d’avoir un rôle et de contribuer au développement de l'agriculture à l’avenir", déclare Zoran Radosavljevic, directeur de l'école secondaire d'agriculture et de médecine vétérinaire de Svilajnac.  

C'est le cas de Mila Ercegovcevic qui voit son avenir dans sa ville natale, où elle espère ouvrir une clinique vétérinaire une fois son diplôme obtenu.  

Et si elle n'avait pas réussi à s'inscrire ici, qu'aurait-elle fait ?  

"J'aurais été transférée dans une autre école pour ne pas avoir à autant me déplacer... J'aurais probablement pris un tout autre chemin". 

Secteurs
Pays concernés