La banque de développement social pour l’Europe

Soutenir l’engagement de Nuremberg en faveur de l’intégration sociale

L’administration de la ville est résolument engagée dans la mise en œuvre concrète des droits de l’homme et l’intégration de tous les résidents. La CEB aide la ville à relever des défis de taille.

Social housing in NurembergNuremberg est la deuxième plus grande ville de Bavière après Munich, avec quelque 540 000 habitants. Elle est en pleine expansion, près d’un quart de ses habitants sont des ressortissants étrangers et plus de 45% sont issus de l’immigration. À l’instar de nombreuses villes européennes qui connaissent une immigration importante et une croissance rapide, Nuremberg a des défis à relever. Depuis 2019, la CEB collabore avec l’administration de la ville et wbg Nürnberg GmbH Immobilienunternehmen, la principale entreprise de gestion immobilière publique de Nuremberg, et une filiale de la ville de Nuremberg, afin de répondre aux besoins multiples de cette ville dynamique.


Relever les défis du logement abordable

Les logements abordables sont une denrée rare à Nuremberg. Les changements politiques des années 1980 et 1990 ont entraîné une baisse considérable du parc de logements sociaux, qui est passé de 66 000 logements en 1980 à 18 000 en 2015. De surcroît, au cours de la dernière décennie, les loyers ont augmenté de 25% - ce qui affecte surtout les ménages à faibles revenus - jeunes familles, familles monoparentales, personnes âgées, étudiants et migrants.  

La ville et la CEB

Environ 6 200 logements du parc de logements sociaux de Nuremberg sont la propriété de wbg. Depuis 2019, celle-ci œuvre activement pour inverser le déclin du logement social en modernisant son parc vieillissant et en construisant de nouveaux logements. Cette initiative a été soutenue par un prêt de 110 millions d’euros de la CEB, approuvé en janvier 2019.  

Près de 58% des logements que wbg construit dans le cadre du prêt-programme de la CEB seront des logements sociaux, tandis que les 42% restants seront loués sans condition, mais à des loyers inférieurs à la moyenne du marché. Cette combinaison de logements subventionnés et de logements classiques relève d’une politique délibérée visant à préserver des quartiers socialement stables et à garantir une intégration paisible des différents groupes de population.  

Construction de logements sociaux dans le sud-est de la ville

WBG-Nuremberg-SigenaRue Neusalzer dans le quartier Langwasser, au sud-est du centre-ville, 36 appartements locatifs remplacent désormais un ancien garage et un local commercial. Ce projet, réalisé grâce au financement de la CEB ainsi qu’à une contribution de 9,6 millions d’euros de wbg et d’autres partenaires financiers, a permis de moderniser des propriétés de wbg datant des années 1960. Le résultat se traduit par des logements sociaux de grande qualité qui intègrent les toutes dernières exigences en matière technique, énergétique et sociale. Un nouveau centre de quartier, destiné à fournir des conseils et un soutien à la population locale, fait partie du développement.  

À propos de ce nouveau projet, Frank Thyroff, Directeur général de wbg Nürnberg, déclare : “L’accord de prêt avec la CEB est une étape centrale pour relever les défis économiques et sociaux posés par l’offre d’un nombre suffisant de logements abordables à la population de Nuremberg. 

Des conditions de financement favorables permettent à wbg et à son actionnaire, la ville de Nuremberg, de mener à bien la construction de logements socialement durables.”  

De quelle autre manière la CEB soutient-elle Nuremberg ?

La ville de Nuremberg a été la première municipalité allemande à travailler directement avec la CEB - une relation initiée via une Facilité de financement du secteur public (PFF) de 80 millions d’euros approuvée par la Banque en novembre 2018.  

Investir dans l’éducation

Ce prêt soutient le programme d’investissement de la ville dans le domaine de l’éducation sur la période 2018-2025, qui prévoit la construction ou la rénovation d’écoles et d’établissements d’accueil de la petite enfance dans tout Nuremberg. Le prêt finance des investissements dans :

  • 21 programmes d’éducation et d’accueil de la petite enfance et programmes extrascolaires (18% de l’investissement total)
  • 19 écoles primaires (31% de l’investissement total)
  • 6 écoles secondaires (34% de l’investissement total)
  • 4 collèges (2% de l’investissement total)

De nombreux habitants de Nuremberg issus de l’immigration sont des enfants et des jeunes de moins de 18 ans. La PFF contribuera à financer partiellement des salles de classe supplémentaires dans les écoles secondaires, résultant à la fois des changements démographiques qu’a connus la ville ces dernières années et du récent allongement du nombre de niveaux scolaires de huit à neuf. De nouvelles installations sportives et bibliothèques, des activités extrascolaires et des écoles accueillant les enfants toute la journée sont également prévues dans l’investissement.  

Soutien concret aux migrants et aux réfugiés

Le café d’apprentissage “LeMi” a ouvert ses portes en 2019 dans le Südstadtforum rue Siebenkees, près du centre-ville, grâce à une aide à l’investissement du Fonds pour les migrants et les réfugiés. Ce don a permis de financer la rénovation du café, ainsi que de nouveaux équipements et les frais de personnel.  

Une petite équipe d’enseignants et de travailleurs sociaux propose des cours de langue et de compétences de base, ainsi qu’une aide à la gestion de problèmes quotidiens tels que la correspondance avec les autorités, l’orientation professionnelle et la recherche d’emploi. Si le café soutient l’intégration sociale des migrants et des réfugiés à Nuremberg, il offre également aux chômeurs de longue durée une formation qualifiante et constitue un lieu accueillant pour se faire des amis, des contacts et des relations. Le projet a été mis en œuvre par l’entreprise municipale Noris-Arbeit (NOA).  

Denis Petroy, Responsable du développement du projet, déclare : “Le soutien de la CEB a rendu possible ce projet crucial, notamment le financement de l’équipe d’enseignants et de travailleurs sociaux, qui fournissent tous des services essentiels.”  

“Nuremberg est une vitrine pour apprécier l’étendue des instruments de la CEB”, déclare Philipp Voswinkel, Responsable de Pays. 

“La combinaison de dons et de prêts aussi bien à la ville qu’à ses filiales, permet à Nuremberg de soutenir un changement social constructif de manière plus efficace et plus efficiente.”

Cet article fait partie d’une série présentant des projets emblématiques dans le cadre du 65ème anniversaire de la CEB.