La CEB et les réfugiés ukrainiens

La réponse aux déplacements de populations en Europe est le fondement de la Banque de Développement du Conseil de l’Europe, créée après la seconde guerre mondiale. Depuis 65 ans, nous appuyons sans relâche des solutions rapides et efficaces pour soulager les souffrances et restaurer la dignité des réfugiés et des migrants. Des millions de réfugiés fuyant l’Ukraine ont à présent besoin de notre solidarité et de notre soutien, de l’aide d’urgence à l’intégration à long terme dans les communautés d’accueil.

IOM Ukraine responseAide immédiate

La CEB a été la première BMD à décaisser des dons afin de fournir une aide immédiate aux réfugiés d’Ukraine. Grâce à sa longue expérience et aux résultats obtenus par le MRF depuis 2015, la CEB a pu répondre rapidement aux besoins urgents sur le terrain en tirant parti de ses liens solides avec les autorités publiques et ses partenaires et les acteurs locaux.

Elle a jusqu’à présent approuvé près de 5,86 millions de dons provenant de son Fonds pour les migrants et les réfugiés (MRF) à destination des bureaux de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) dans les pays membres de la CEB qui enregistrent des afflux importants de réfugiés en provenance d’Ukraine - Bulgarie, Estonie, Lituanie, Hongrie, République de Moldova, Pologne, Roumanie, République slovaque et République tchèque. 

Ces fonds sont utilisés pour assurer un transport en toute sécurité, un abri, des soins médicaux, des conseils et la collecte/l’enregistrement de données sur les réfugiés. 

Selon des estimations prudentes, les dons atteindront environ 800 personnes/mois sur le terrain et pourraient bénéficier à environ 140 000 personnes déplacées, soit aux postes frontières, soit par le biais de conseils et d'instructions ultérieurs. Ces chiffres sont constamment revus et pourraient changer en fonction des flux migratoires.

Répondre aux besoins à long terme

Romania - IOM staff collecting DTM questionaires in Iasi.jpegDans le même temps, la CEB s'est engagée à soutenir le financement de prêts aux pays membres de la CEB qui accueillent des réfugiés d'Ukraine. 

Trois projets, pour la République tchèque, l'Italie et la Pologne, d'un montant total de 980 millions d'euros ont été approuvés par le Conseil d'administration de la CEB le 3 juin. Puis, le 8 juillet, trois autres prêts supplémentaires ont été approuvés en faveur de projets en Allemagne et en Lituanie totalisant 325 millions d'euros.

Ces prêts pourraient potentiellement bénéficier à des millions de personnes qui ont traversé les frontières vers les pays respectifs depuis l'Ukraine. 

Le plus grand nombre de bénéficiaires est constitué de ceux cherchant refuge en Pologne, qui a accueilli de loin le plus grand nombre de réfugiés depuis le début de la guerre. Le prêt à la Pologne lié à la crise ukrainienne d'un montant de 450 millions d'euros est le plus élevé jamais approuvé par la CEB.  

Obligations d’inclusion sociale

En avril et juin 2022, la CEB a émis deux Obligations d’inclusion sociale dont le produit pourrait être utilisée, en partie ou en totalité, par les pays membres de la CEB afin de répondre aux besoins à long terme des réfugiés et de leurs communautés d’accueil. La Banque a tout d'abord émis une Obligations d’inclusion sociale (OIB) de 1 milliard d’euros sur sept ans, puis de 1 milliard de dollars sur trois ans.  

La campagne “Agir pour l’Ukraine” (Stand up for Ukraine)

Stand up for Ukraine world leadersLe 9 avril, le Gouverneur de la CEB, Carlo Monticelli, a rejoint les leaders mondiaux lors de l’événement “Stand Up for Ukraine”, organisé par la Présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le Premier Ministre du Canada, Justin Trudeau.  

Le Gouverneur a annoncé que la CEB mettait à disposition un milliard d’euros de prêts supplémentaires afin de répondre aux besoins à long terme des réfugiés et des pays d’accueil.

“La Banque de Développement du Conseil de l'Europe se tient ardemment derrière l'Ukraine et son peuple. Nous sommes fiers de participer à la campagne Stand Up for Ukraine et d'unir nos forces à celles des autres pour s'opposer à cette guerre et contribuer à la paix en Europe.”


Une réponse coordonnée

MDBS-Ukraine.jpgLe 16 mars, le Gouverneur Carlo Monticelli et les dirigeants de la BERD, de la BEI, du FMI et du groupe Banque mondiale ont examiné les impacts de la guerre actuelle en Ukraine sur l’économie mondiale et les réponses individuelle et collective possibles à apporter à cette crise.

“Nous sommes conscients de l’importance de travailler ensemble afin de coordonner nos réponses respectives pour soutenir l’Ukraine et ses voisins sur les aspects financiers et politiques et maximiser l’impact sur le terrain. Nous sommes déterminés à renforcer la coopération et la solidarité internationales face à cet énorme défi.”

Déclaration de la CEB sur l’Ukraine

1 mars 2022

“La CEB se tient aux côtés de ses pays membres pour faire face à cette crise, en vertu de son mandat historique d’aide aux réfugiés, aux migrants et aux personnes déplacées.”

Chiffres clés (juillet)

  • 2,1 millions de réfugiés

    devraient recevoir une aide grâce aux financements de la CEB (prêts et dons confondus)

  • 1,3 milliard d'euros

    de prêts approuvés afin de répondre aux besoins à long terme des réfugiés et des pays d'accueil

  • 5,86 millions d'euros

    de dons approuvés provenant du Fonds pour les migrants et les réfugiés destinés à l'intervention en Ukraine