La banque du développement social en Europe

60 ans de solidarité européenne

“Une organisation de nature bancaire promouvant la solidarité humaine” René Plas, le premier Gouverneur Fonds de Réétablissement du Conseil de l’Europe (aujourd'hui CEB)

Displaced_Persons_and_Refugees_in_Germany_BU6643.jpg

Le Fonds de Réétablissement du Conseil de l’Europe pour les réfugiés nationaux et les excédents de population en Europe a été créé en avril 1956, pour prendre en compte le sort de personnes que les bouleversements du XXème siècle ont chassées de leur foyer.

La CEB est née de la vision d’une Europe solidaire et marque un pas en avant dans la construction d’une communauté européenne. Depuis lors, sa transformation progressive en banque multilatérale de développement à part entière, à vocation exclusivement sociale, est intimement liée à l’histoire du continent européen.

Des membres de plus en plus nombreux

MapLa CEB procède d’un Accord Partiel de huit États membres du Conseil de l’Europe, qui venaient déjà d’horizons variés : l’Allemagne, la Belgique, la France, la Grèce, l’Islande, l’Italie, le Luxembourg et la Turquie.

Aujourd’hui, la CEB compte pas moins de 41 membres, qui reflètent la diversité géographique et culturelle propre à l’Europe. La CEB est la seule banque multilatérale de développement européenne à vocation entièrement sociale et un instrument majeur de la politique de solidarité sociale en Europe.

Dates clés

1956 : création de la CEB sous forme d’un Fonds de Réétablissement, dont la mission est de contribuer au financement de projets de réinstallation des réfugiés de la Seconde Guerre mondiale et de l’après-guerre.  

1993 : le sommet de Vienne ouvre la voie à la vague d’adhésions de nouveaux pays membres d’Europe centrale et orientale puis d’Europe du Sud-Est.  

1997 : le sommet de Strasbourg élargit le mandat de la CEB, qui couvre désormais, outre les priorités définies dans son Statut, le renforcement de la cohésion sociale.  

2005 : le sommet de Varsovie invite la CEB à contribuer par ses moyens d’intervention propres au développement d’une société européenne libre, démocratique et plus inclusive.  

2015 : face à l’afflux sans précédent de migrants et de réfugiés que connaît l’Europe – le plus important depuis la Seconde Guerre mondiale, la CEB instaure un Fonds pour les migrants et les réfugiés.

CEB today

Refugees60 ans après la création de la CEB, l’Europe se retrouve confrontée à de graves défis.

Dans ce contexte, favoriser la cohésion sociale est un objectif clé pour les décideurs politiques européens à la recherche de réponses efficaces à des enjeux tels que la crise des migrants et des réfugiés. La cohésion sociale est également une condition essentielle du respect des valeurs du Conseil de l’Europe : droits de l’homme, démocratie et État de droit.

Les investissements clés de la CEB dans les secteurs du logement, de la santé et de l’éducation, ainsi que son soutien permanent à la création d’emplois et à la lutte contre le changement climatique, contribuent de manière significative au développement inclusif. 

En apportant une expertise technique et financière à des projets à fort impact social dans ses pays membres, elle promeut activement la cohésion sociale et renforce l’intégration sociale en Europe.

Résolument engagés à accomplir notre mandat social et bien préparés à aborder les défis présents et futurs, nous sommes, à la CEB, déterminés à œuvrer pour bâtir une Europe meilleure.

 

Publications associées
  • Couverture_brochure_60.png
    60 ans de solidarité européenne
    Publié: avril 2016 Télécharger
  • CoverCEB_Info_1_2016.png
    CEB Info 01/2016
    60 ans de solidarité européenne Publié: avril 2016 Télécharger