Vue d'ensemble

La durabilité fait partie intégrante de l’action de la CEB car elle est inhérente à son mandat social” - Gouverneur Monticelli

La CEB et la durabilité

La CEB vise à développer une approche transversale de la durabilité qui repose sur le respect des critères ESG (environnement, social et gouvernance) au niveau de l'organisation ; la mise en place de mesures de prévention des risques environnementaux et sociaux au niveau des projets qu’elle finance ; la lutte contre le changement climatique en adoptant une perspective centrée sur les personnes, en particulier les plus vulnérables; et la contribution au Programme pour le développement durable à l’horizon 2030.

Gestion de la durabilité 

La durabilité est au cœur de tous les projets de la Banque et oriente la gestion de ses activités.

Plus précisément, les sujets qui concernent la CEB dans son ensemble, par exemple le reporting et la divulgation, les notations ESG, l’engagement des parties prenantes et la coordination entre les directions par l’intermédiaire d’un réseau interne de correspondants ESG, sont traitées par la Division Responsabilité d’entreprise & reporting ESG.

L’Unité Durabilité environnementale et sociale - Changement climatique veille à la mise en œuvre cohérente de la Politique de mesures de prévention des risques sociaux et environnementaux de la CEB.

Le Comité de pilotage de l’alignement sur l’Accord de Paris coordonne le développement de l’approche de la CEB pour ce qui relève de l’alignement sur l’Accord de Paris sur le climat. Au niveau opérationnel, des groupes de travail thématiques et un groupe de travail d’experts rendent compte au Comité de pilotage qui tient informé le Gouverneur, lequel est responsable devant le Conseil d’administration.

Être transparent et responsable

La CEB s’engage à être transparente et responsable, et à mener ses activités selon les normes d’intégrité et de conformité les plus élevées.

Le Bureau du Contrôle de la Conformité (Office of the Chief Compliance Officer, OCCO) veille à ce que la prévention du blanchiment de capitaux, du financement du terrorisme et des pratiques fiscales dommageables, ainsi que l’engagement pris par la CEB quant aux normes élevées d’intégrité, d’éthique, de lutte contre la fraude et la corruption, soient intégrés à toutes les phases du cycle des projets de la Banque. Gérée par le Responsable de la Sécurité des Systèmes d’Information (CISO), la sécurité des données représente un volet substantiel du mandat relevant de l’OCCO.

En 2022, la Banque a continué à améliorer sa fonction de contrôle de la conformité (compliance) pour refléter les dernières évolutions et maintenir son devoir de transparence et de responsabilité. Début 2022, la Banque a passé avec succès une nouvelle “évaluation des piliers”, confirmant à nouveau sa capacité à gérer les fonds de l’Union européenne conformément aux normes de cette dernière.

Si vous désirez soumettre une plainte à l’OCCO, veuillez écrire à l’adresse compliance@coebank.org ou à l’adresse whistleblowing@coebank.org.

Le Bureau de la Directrice du Contrôle de la Conformité publie également un Rapport annuel d’intégrité et de conformité.

La transparence et la responsabilité de la Banque sont également assurées par la divulgation et la publication régulière de rapports publics. Depuis 2009, la CEB rend compte chaque année de son approche en matière de la durabilité. Le Rapport sur la durabilité 2021, où figure l’index GRI (Global Reporting Initiative), retranscrit la contribution globale de la Banque à un développement socialement et écologiquement durable sur l’année écoulée.

La CEB a également publié son premier Rapport annuel de conformité pour l’année 2021. 

Engagement des parties prenantes au travers d’une évaluation de matérialité

Au second semestre 2019, la CEB a réalisé une évaluation de matérialité avec un grand nombre de ses parties prenantes, internes comme externes pour :

  • mieux identifier les groupes de parties prenantes avec lesquels s’engager activement ; et
  • acquérir une meilleure compréhension des attentes des parties prenantes à l'égard de la Banque, notamment concernant de nombreux sujets spécifiques liés à la durabilité.

Dans le cadre de son évaluation de matérialité, la CEB a demandé à ses  parties prenantes de classer différents enjeux de durabilité – prédéfinis - en fonction de (1) leur perception personnelle quant à l’importance de tel ou tel enjeu (“Importance pour les parties prenantes”) et (2) leur avis concernant les domaines où la CEB est susceptible d’avoir le plus d’impact (“Impact de la CEB”).

L’évaluation de matérialité de la Banque a confirmé que la CEB doit dûment rendre compte de son action à un large éventail de parties prenantes, comme le montre la cartographie des parties prenantes ci-dessous.

2022_Carte_parties_prenantes.png

L’évaluation de matérialité a également souligné que la stratégie et le processus de communication de la CEB sont en grande partie conformes aux attentes des parties prenantes. 

La matrice de matérialité actuelle de la Banque se présente comme suit :

Matrice_Materialité

Pour en savoir plus sur l'évaluation de la matérialité de la CEB, consultez le Rapport sur la durabilité 2019.

L’engagement par le biais de partenariats

Parmi les points forts de notre engagement en 2022 :

La CEB a activement contribué à l’initiative Finance en Commun (FICS), tant au niveau stratégique qu’opérationnel. Par exemple, la CEB a rejoint la nouvelle “Coalition pour des villes et des régions résilientes”, en plus de son rôle de co-leader avec l’Agence française de développement dans la “Coalition pour l’investissement social”.

Suite à sa participation à la COP26 en 2021, la CEB a participé en 2022 à la COP27 et a été signataire de la déclaration conjointe des banques multilatérales de développement (BMD) pour élargir le soutien aux pays recherchant une transition durable à l’épreuve des changements climatiques.

La CEB a également continué à renforcer son partenariat de longue date avec l’Union européenne. En témoigne l’accord InvestEU signé avec la Commission européenne en novembre 2022, qui devrait mobiliser environ 500 millions d’euros de financement supplémentaire pour des projets sociaux dans l’UE.

Pour la troisième année consécutive, la Banque a décerné son Prix pour la cohésion sociale, afin de récompenser les organisations et les projets qui traitent de questions sociales parmi les plus urgentes et favorisent la cohésion sociale dans les États membres de la CEB. Pour cette troisième édition, Artscape a remporté une récompense de 25 000 euros pour avoir apporté une contribution significative à la cohésion sociale d’une manière innovante et efficace grâce à ses projets de “Missions créatives”. Les “Missions créatives” sont organisées et dirigées par Artscape sous forme de visites régulières d’artistes-éducateurs dans les centres d’accueil et d’enregistrement de réfugiés en Lituanie.

Publications associées
  • CEB_ TCFD_2022_Cover.png
    Task Force on Climate-related Financial Disclosures (TCFD) Report 2022
    Premier rapport (en anglais) de la CEB présentant les activités et les objectifs de la Banque soutenant une transition climatique juste et socialement inclusive parmi ses États membres, conformément aux recommandations de la Task Force on Climate-related Financial Disclosures (TCFD). Publié: juin 2023 Lire
  • Couverture Rapport durabilité 2022
    Rapport sur la durabilité 2022
    Publié: mai 2023 Lire
  • 2022_CEB_GRI_Report
    Rapport GRI 2022
    Publié: avril 2023 Lire